«Télématin»: Les adieux émouvants de Thierry Beccaro

BYE BYE TITI L’animateur était le joker de William Leymergie, puis de Laurent Bignolas, pendant leurs vacances

C.W.
— 
Thierry Beccaro a fait ses adieux à «Télématin».
Thierry Beccaro a fait ses adieux à «Télématin». — © GUYON Nathalie / FTV

Une page se tourne sur France 2. Samedi, Thierry Beccaro a fait ses adieux aux téléspectateurs et à l’équipe de Télématin, où il assurait le poste de joker de William Leymergie, puis de Laurent Bignolas. Et pour son dernier tour de piste en matinale, l’animateur a eu beaucoup de mal à retenir ses larmes.

« Je suis toujours venu la joie au cœur »

« Vous savez, il y a des samedis pas comme les autres », a déclaré Thierry Beccaro en ouverture de Télématin, tel que le rapporte le Parisien. Une émission forte en émotions puisque les différents chroniqueurs ont tenu à remercier l’animateur, comme Julia Livage, la remplaçante de Laura Tenoudji durant son absence, qui a lu les nombreux messages d’amour envoyés par les téléspectateurs. « Merci pour ces quinze ans de rire, de partage, de générosité et de constance, Thierry », a ajouté la jeune femme. « C’est paradoxal, mais je n’ai pas les mots, et pourtant j’aurai présenté Motus pendant 29 ans ! », a plaisanté l’animateur, en tentant de contenir ses émotions.

Après un petit florilège de ses meilleurs moments, ainsi qu’un petit mot de Laurent Bignolas, Thierry Beccaro a alors fait ses adieux. « Merci infiniment. Je voulais saluer William Leymergie qui, il y a 29, 30 ans, un jour m’a appelé en me disant : « ça te dirait de me remplacer de temps en temps ? ». Merci William, merci Laurent pour ces mots. Je voulais simplement vous dire qu’à chaque fois que je suis venu sur le plateau de Télématin, et Dieu sait qu’il faut se lever tôt, je suis toujours venu avec la joie au cœur en sachant que j’avais votre confiance, votre amitié, et que j’avais une place parmi vous (…) et puis vous remercier vous [les téléspectateurs], qui avez été tellement nombreux à m’envoyer des messages d’amitié, d’amour, de gratitude. Comme disait Charles Aznavour, « nous nous reverrons un jour ou l’autre, si vous y tenez autant que moi. Si votre chemin passe par le mien, ma roulotte croisera la vôtre » ». Une séquence de grosse chialade à revoir sur le site de Télé Loisirs. Prochain rendez-vous, les adieux à Motus, fin août, préparez les mouchoirs.