«Pékin Express» 2019: Galère en paddle et forts en gueule, le résumé de l'épisode 1

TELEVISION Le premier épisode de la douzième saison de «Pékin Express» a été diffusé ce jeudi sur M6

Fabien Randanne

— 

Patrice et Benjamin dans le premier épisode de «Pékin Express - La route des 50 volcans».
Patrice et Benjamin dans le premier épisode de «Pékin Express - La route des 50 volcans». — Patrick ROBERT/M6

C’est parti pour la 12e saison de Pékin Express qui emmène ses huit binômes de candidats et candidates sur « La route des 50 volcans » ! Guatemala, Costa Rica et Colombie sont au programme de l’aventure cette année. Si vous avez manqué le premier épisode diffusé ce jeudi sur M6, voici le résumé…

Au milieu de la nuit

C’est en plein milieu de la nuit que commence la toute première étape. Tant pis si les participants sont en plein décalage horaire et à peine remis des 25 heures de trajet en avion et en bus depuis qu’ils ont quitté Paris. Fabrice est tiré de son sommeil par l’animateur Stéphane Rotenberg. Le jeune quinqua ardéchois ne sait pas encore avec qui il va faire équipe. Il aimerait « une femme sportive, élégante », « quelqu’un de sympa ». Manque de bol, il va découvrir que l’autre moitié de son binôme, c’est Briac, un jeune de 21 ans au fort esprit de compétition. « Je ne suis pas là pour me faire des amis ou pour que les gens m’aiment, je suis là pour gagner », prévient celui qui « ne veut pas tomber avec un blaireau, un has been ». Ambiance.

Première étape : Panajachel – Jucanya – San Antonio Palopo

Pour leur première journée de course, les candidats s’attendent à faire de l’auto-stop dans la plus pure tradition de Pékin Express. Mais c’était sans compter sur la production qui a décidé de les prendre de court en dégainant d’emblée le panneau « voiture interdite ». Les binômes sont donc invités à parcourir à pied les 5 km séparant Panajachel de Jucanya puis à rejoindre la rive de San Antonio Palopo… en paddle. En chemin, Mounir et Lydia, les jeunes mariés aux forts caractères, se prennent gentiment le bec. Ce n’est rien en comparaison de Laetitia et Aurélie, présentées comme « les deux sœurs que tout oppose » et pour qui la traversée n’est que cris, reproches et chavirements. Le duo Briac et Fabrice fait la course en tête. Le plus jeune des deux est au taquet. « Elles nous rattrapent les bâtardes [le mot a été bipé par M6]. On va pas se faire battre par des gonzesses ! », balance-t-il lorsqu’il découvre que Fabienne et sa fille adoptive Jade sont à leurs trousses. Briac a beau être recadré par son aîné, il assume : « Je ne suis pas fair-play (…) Je suis un requin ». Patrice et Benjamin (les père et fils nordistes), Thomas et Mathieu (les frangins bûcherons) ainsi que Martine et son coach sportif Steve sont à la peine et ont bien du mal à trouver leur équilibre sur leurs paddles. Ces binômes passeront plus de six heures à tenter de progresser sur le lac et leur salut viendra de la balise sonnant l’arrêt de la course.

Les autres binômes ont été bien plus rapides. Briac et Fabrice ont bouclé la traversée en un peu plus de 4 heures et, en arrivant premiers sur la rive, ont décroché un sérieux avantage : le téléphone express. C’est l’une des nouveautés de cette saison, à chaque épisode, un duo de participants aura droit à un appareil doté d’un GPS, d’une appli de traduction, et aura la possibilité de passer un coup de fil à ses proches. Cela donne lieu à un instant d’émotion lorsque, dans la soirée, Fabrice appelle sa mère Jeannine. Cette dernière aura même droit à une petite conversation avec Briac que l’on découvre sous un jour plus policé : « Votre fils est quelqu’un de formidable, je suis très content d’être tombé avec lui », assure-t-il. Mais les plus grosses larmes sont versées du côté de Kléofina et Julia, deux ex-candidates à Miss France : la mère de famille qui les accueille pour la nuit est en pleurs : « C’est juste le bonheur que vous soyez venues nous voir. Vous êtes des anges »…

Epreuve d’immunité

Les quatre premières équipes (Briac et Fabrice, Kélofina et Julia, Fabienne et Jade, Mounir et Lydia) à avoir rejoint Stéphane Rotenberg lors de l’étape de la veille ont par la même occasion été qualifiées pour l’épreuve d’immunité.

Dans chaque équipe, il y a un porteur et un lanceur. Le porteur doit passer par dix cases matérialisées au sol avant d’atteindre l’arrivée, tout en portant un panier sur sa tête comme le font les femmes mayas. Le lanceur, lui, doit avaler une cuiller de piments pour avoir le droit de lancer le dé et donc permettre à son acolyte d’avancer du nombre de cases indiquées. Il lui est aussi possible d’opter pour une cuiller de piments plus forts afin de faire reculer le porteur d’une équipe adverse du nombre de cases indiquées sur le dé. A ce petit jeu, Briac et Fabrice sont particulièrement performants, tandis que les autres binômes ont plus de mal à trouver le bon équilibre avec le panier. Jade se montre stratégique puisqu’elle choisit le piment extra-fort afin de faire reculer Fabrice : et ça paye puisqu’au bout de compte, c’est elle et sa mère Fabienne qui s’imposent et sont donc assurées de se trouver au départ lors du prochain épisode. Cela reste en travers de la gorge (enflammée de piments) de Briac.

Etape Antigua – Coban

A l’exception de Jade et Fabienne, toutes les équipes reprennent le départ de la course avec une bonne pression sur les épaules puisqu’elles risquent toutes l’élimination. Le seul espoir d’échapper à ce risque est d’arriver les premiers à Coban. Sur le chemin, Thomas et Mathieu, les frères bûcherons se font une grosse frayeur. Ils ont oublié la feuille de route avec la carte et les consignes de sécurité dans la voiture qui vient de les déposer en rase campagne. Entre les deux, la tension monte, les éclats de voix sont de plus en plus sonores et chacun rejette la responsabilité sur l’autre. Heureusement pour eux, le chauffeur, qui s’est entre-temps rendu compte de leur oubli, fait demi-tour pour leur rendre leurs précieuses affaires.

A quelques kilomètres de l’arrivée, nouvelle surprise pour les binômes : ils doivent rejoindre Stéphane Rotenberg en empruntant un chicken bus (une espèce de mini-bus appelé ainsi car les volailles doivent être transportées sur le toit) après avoir convaincu vingt personnes de monter également à bord. Cela fait perdre du temps à certains duos – dont celui de Briac et Fabrice – et, à leur grande surprise, ce sont les jeunes époux Mounir et Lydia qui remportent l’étape et la si convoitée amulette. La dernière place est pour Steve et Martine…

L’épreuve finale

Pour échapper à l’élimination, Steve et Martine ont un ultime espoir : participer à une toute dernière épreuve face au binôme de leur choix – en dehors de Fabienne et Jade qui sont immunisées et de Lydia et Mounir qui ont remporté l’amulette. Ils optent pour Patrice et Benjamin, le papa et le fiston du Nord, qu’ils pensent moins « dangereux ». Concrètement, seuls Steve et Patrice prennent part au challenge : ils doivent aller à Santa Cruz Verapaz, se faire offrir une bougie votive, et revenir à Coban. Soit un circuit de 30 km. Mal parti, Patrice finit par rattraper son concurrent et parvient même à le dépasser. Mais il perd son avance parce que l’automobiliste, qui l’a bien ramené à Coban, ne l’a pas déposé au bon endroit… C’est donc Steve qui remporte l’épreuve et Patrice et Benjamin qui sont éliminés.

Dans le prochain épisode

Surprise ! Dans l’aperçu du prochain épisode, Stéphane Rotenberg vient à la rencontre de Patrice et Benjamin qui s’attendent à prendre l’avion pour la France. L’animateur leur apprend qu’ils restent dans la course en tant qu’« équipe cachée ». Autrement dit, ils participeront à la prochaine étape et resteront dans l’aventure si aucun des autres candidats ne tombe sur eux et ne les reconnaît. S’ils se font démasquer par leurs adversaires, ils seront définitivement éliminés. Suspense !