«Fort Boyard»: L’anecdote peu ragoutante d'Elodie Gossuin

LES COULISSES DU FORT Détentrice du record de participations au jeu estival de France 2, l’ancienne Miss France Elodie Gossuin nous en dit plus sur les coulisses de « Fort Boyard »

Clément Rodriguez

— 

Willy Rovelli, la cause des traumatismes d'Élodie Gossuin.
Willy Rovelli, la cause des traumatismes d'Élodie Gossuin. — Julie Géant
  • Cet été, Fort Boyard fête sa trentième saison sur France 2.
  • Chaque semaine, 20 Minutes vous raconte souvenirs et anecdotes sur le célèbre jeu.
  • Aujourd’hui, Elodie Gossuin nous parle de ses nombreuses expériences dans le jeu.

Voilà un autre titre qu’Elodie Gossuin peut ajouter à son palmarès. Depuis sa première invitation à Fort Boyard en 2001, la Miss France est apparue à neuf reprises au jeu d’aventure de France 2, ce qui en fait la recordwoman du nombre de participations.

En dix-neuf ans, Elodie Gossuin a joué dans des dizaines de cellules pour récolter clés et indices. Cette année, c’est une épreuve un peu particulière qui l’a marquée.

Et bon appétit bien sûr !

Cet été, Miss France 2001 a affronté l’un des pires personnages de Fort Boyard :  Willy Rovelli et son abominable restaurant. Chaque année depuis 2013, il terrorise les candidats en leur proposant de goûter des plats au look (et à l’odeur) peu sexy. Elodie Gossuin n’a pas pu passer à côté cette année, et elle s’en souviendra pendant longtemps : « Willy nous avait préparé un opéra à base de poisson pourri, de crevettes. Je n’ai jamais senti ou goûté une odeur comme cela, et j’arrive encore à m’en dégoûter rien qu’en m’en souvenant » nous explique-t-elle.

D’après elle, cette épreuve lui laissera un souvenir impérissable, en témoigne sa récente expérience dans sa vie quotidienne : « L’autre jour, je suis passée à la boulangerie pour prendre des gâteaux. J’ai vu un opéra, et je me suis dit que je ne pourrais plus jamais manger un opéra de ma vie. Rien qu’à voir le vrai et bon gâteau de la boulangerie, j’ai failli vomir, nous dit-elle. Mais c’est bien, ça te fait faire un régime parce que c’est un truc que je ne mangerai plus jamais de ma vie » termine-t-elle dans un éclat de rire.

Le Chef Willy en action

Avant que l’émission ne commence, Willy Rovelli se met dans la peau du personnage, et n’essaye même pas de rassurer les candidats en dédramatisant la situation, ou en leur disant que tout va bien se passer : « Il nous met la pression même en dehors, même si on le connaît bien » explique Elodie Gossuin.

Toutefois, Willy Rovelli a du mal à incarner le chef Willy jusqu’à la fin des tournages : « Mais après il est trop mignon, parce qu’il s’en veut un peu donc il est hyperattentionné. Il joue son rôle et il s’en veut un peu quand il nous fait subir ça. Il est tellement bienveillant pour de vrai qu’il arrive comme un gamin qui a fait une connerie donc c’est trop mignon » conclut Elodie Gossuin, qui préfère les jeux enfantins du fort plutôt que les dégustations culinaires.