«Ce soir-là et les autres», la fiction romanesque qui se déroule en novembre 2015, est diffusée ce soir
«Ce soir-là et les autres», la fiction romanesque qui se déroule en novembre 2015, est diffusée ce soir — © Ch. LARTIGE / Caminando Productions / EndemolShine Fiction /FTV

POLÉMIQUE

Téléfilm sur les attentats de novembre 2015: «En France, on a du mal à traiter de ce genre de sujet» selon la réalisatrice

Ce mercredi soir, France 2 diffuse «Ce soir-là et les jours d'après», une fiction consacrée aux rescapés de l’attentat du Bataclan

Après plusieurs mois de retard, France 2 franchit le pas. Ce mercredi 26 juin, la chaîne publique retransmet Ce soir-là et les jours d’après, un téléfilm qui se déroule au moment des attentats du Bataclan en novembre 2015. Le pitch est le suivant : au soir du 13 novembre, une femme, qui habite derrière le Bataclan, et un homme, qui passait par là par hasard, vont porter secours à des rescapés et blessés qui fuient les terroristes, et l’enfer de l’attaque. Quelques jours après le drame, ils essaieront de se retrouver à travers les réseaux sociaux, et tenteront de construire une relation.

Une pétition avec plus de 50.000 signataires

Réalisé par Marion Laine, le téléfilm avait fait polémique fin 2017, à l’annonce de sa prochaine diffusion. En cause ? Le fait qu’on utilise les attentats de novembre 2015 en toile de fond pour raconter une histoire romanesque. Une pétition avait été lancée par Claire Peltier, dont le compagnon est décédé devant le Bataclan, et avait récolté plus de 50.000 signatures. Face à cette opposition, France 2 avait décidé d’ajourner la diffusion de sa fiction, en attendant que la production ait consulté l’ensemble des associations des victimes.

Porté par Sandrine Bonnaire et Simon Abkarian, le téléfilm sera finalement diffusé ce mercredi soir sur France 2. Interviewée par LCI, la réalisatrice Marion Laine revient sur ce conflit avec les téléspectateurs : « On était très attristés du malentendu avec les associations et de la communication autour de la fiction, car ce n’est pas du tout un film sur l’attentat du Bataclan. Ceux qui s’attendent à voir des images du drame seront déçus. »

Un débat pour tempérer la fiction

« J’estime qu’on peut parler de tout, continue la réalisatrice, c’est la façon de traiter le sujet qui importe. En France, on a du mal à traiter de ce genre de sujet. Les Américains sont capables de traiter du 11-Septembre au lendemain du drame, mais chez nous c’est très tabou ».

Depuis la polémique, les associations de victimes ont vu le film et ont approuvé sa retransmission. Il sera suivi d’un débat intitulé Attentats : la vie après et présenté par Julian Bugier. Sandrine Bonnaire, Gaëlle, victime du Bataclan, Philippe Duperron, Président de 13onze15, association des victimes du 13 novembre et Thierry Baubet, psychiatre, feront notamment partie des invités.