Pascal Praud censure la Une de «Charlie Hebdo» qui montre le dessin d'un sexe de femme

CLITORIS Le présentateur de « L’Heure des pros » n'a pas vraiment justifié cette censure

M.G.

— 

Accusé d'avoir tenu des propos climatosceptiques sur le plateau de «L'Heure des pros», Pascal Praud a réfuté ces accusations, dénonçant un «procès en sorcellerie».
Accusé d'avoir tenu des propos climatosceptiques sur le plateau de «L'Heure des pros», Pascal Praud a réfuté ces accusations, dénonçant un «procès en sorcellerie». — Xavier Lahache/CNEWS

On peut y voir un sexe féminin, dessiné à la va-vite (à l’anatomie très caricaturale), géant, fiché d’un ballon de football. Bref, Charlie Hebdo consacre sa une hebdomadaire au mondial de football féminin : «  Coupe du monde féminine, on va en bouffer pendant un mois ».

« Elle va faire parler ! Je ne la montre pas ! »

La une du journal, publié ce mercredi, divise dans le monde médiatique et sur les réseaux sociaux. Dès hier soir, elle faisait des vagues… Durant son émission « L’heure des pros 2 », Pascal Praud n’a pas caché son indignation, mais a caché la une : « Elle va faire parler ! Je ne la montre pas ! Elle est censurée sur notre antenne. Pour le moment en tout cas, on verra après. »

Ce mercredi matin, de retour à l’antenne, Pascal Praud, plus apaisé, rementionne la une, avant de lancer un débat sur la liberté d’expression. « En plein mondial féminin, après une polémique sur des propos jugés sexistes à l’antenne sur RMC, après deux ans de révolution MeToo, la une de Charlie Hebdo ne manquera pas d’être commentée. » Cette fois-ci, le journal satirique a bien été arboré face caméra.