Sur un tournage de Demain nous appartient à Sète
Sur un tournage de Demain nous appartient à Sète — N. Bonzom / Maxele Presse

TELEVISION

VIDEO. «Demain nous appartient» : A Sète, dans les coulisses du tournage de la série de TF1

A l’occasion de la diffusion en prime-time de la série ce lundi soir sur TF1, « 20 Minutes » s'est invité dans les coulisses de la fabrication du feuilleton

  • Demain nous appartient est tourné depuis 2017 à Sète.
  • La série dispose de studios de tournage, installés dans une ancienne usine d’embouteillage de vin, mais est également tournée en ville.
  • Toutes les étapes sont réalisées à Sète, jusqu’à l’envoi de l’épisode à TF1.

Pour la première fois, Demain nous appartient s’incruste en prime-time. Les fans de la série de TF1, diffusée du lundi au vendredi à 19h20, auront droit lundi (21h) à une soirée entière en compagnie de leurs héros favoris. A cette occasion, 20 Minutes s’est glissé dans les coulisses du tournage, pour percer les secrets de fabrication des épisodes.

Voilà bientôt deux ans que la saga a installé ses studios à Sète, dans une ancienne usine d’embouteillage de vin, au bord de la Méditerranée. Ici est notamment installé le décor du commissariat. Mais bien souvent, les caméras de Demain nous appartient s’invitent en ville, dans les rues, dans une villa sur l’étang, ou dans des appartements.

« Toujours dans la bonne humeur ! »

Quand le scénario déboule de Paris, le marathon commence à Sète pour donner naissance aux épisodes de la série. Les décors sont fabriqués sur place, les costumes piochés dans un immense hangar qui abritent des fringues en tout genre, de l’uniforme de policier à la blouse de médecin. « On tourne avec un rythme un peu soutenu, mais cela se passe toujours dans la bonne humeur ! », sourit Jérémie Patier, l’un des vingt réalisateurs de la série de TF1, qui peaufine une scène avec une nouvelle famille.

Dans le hangar à costumes des studios de Demain nous appartient à Sète
Dans le hangar à costumes des studios de Demain nous appartient à Sète - N. Bonzom / Maxele Presse

Une fois les images dans la boîte, c’est l’équipe de post-production qui prend le relais. « Tout est fait de A à Z à Sète, explique Rozenn Le Pape-Diore, qui dirige la post-production de la série pour Tel Sète, qui produit Demain nous appartient. L’avantage que nous avons en étant sur place, c’est que l’on récupère les images très rapidement. Cela nous permet de gagner beaucoup de temps, car nous sommes en relation directe avec la production. Les équipes tournent dix épisodes sur dix jours, et nous commençons le dixième jour à monter les épisodes. Ensuite, on passe au montage de la musique, au mixage, à l’étalonnage, ou aux effets spéciaux, si c’est nécessaire. Toutes les étapes sont ici, jusqu’à l’envoi de l’épisode prêt à diffuser à TF1, pour la diffusion. »

Les monteurs ont besoin de douze jours pour post-produire un épisode. Une fois prêt, il est diffusé dix jours après par la chaîne. On a donc eu vent en avant-première des prémisses d’une intrigue future… Mais on a promis de ne rien vous dire.