France télévisions: Appel à la grève pour défendre «Soir 3»

Mobilisation Trois syndicats de France Télévisions ont déposé hier soir un préavis de grève pour le 13 juin afin de demander le retrait d'un projet de transfert sur franceinfo de «Soir 3», journal télévisé emblématique de France 3

M.G. avec AFP

— 

Le siège de France Télévisions, à Paris (15e), le 1er avril 2019.
Le siège de France Télévisions, à Paris (15e), le 1er avril 2019. — Clément Follain / 20 Minutes

La CGT, FO et la CFDT appellent les salariés du groupe public à un arrêt de travail de 24h, pour obtenir le retrait de ce projet de transfert de Soir 3, selon un communiqué. Un appel à la grève avait déjà été lancé en mai dernier. Ce nouveau mouvement pourrait perturber une grande soirée spéciale pour les 70 ans du 1er journal télévisé, prévue ce jour-là sur France 2.

Selon ces organisations syndicales, ainsi que le SNJ, un transfert de Soir 3 sur le canal 27 équivaudrait à une suppression de ce journal emblématique, vu la très faible audience de franceinfo en fin de journée.

Un JT remplacé par une tranche de franceinfo

La direction du groupe avait présenté en mai aux syndicats un projet de création d’une nouvelle tranche d’information renforcée, de 21h à minuit, sur la chaîne franceinfo, lancée en 2016 sur la TNT.

C’est dans ce cadre que la direction du groupe envisage d’arrêter la diffusion de Soir 3 à la rentrée. A la place de ce JT qui était diffusé à des horaires variables, le groupe veut proposer, avec les nouvelles soirées de franceinfo, un journal de 30 minutes (comme Soir 3), à 23h, confectionné par les équipes actuelles de Soir 3 et la rédaction de franceinfo.

Mobilisation publique et politique

Mais ce projet est vivement combattu en interne et a également suscité des protestations à l’extérieur de France Télévisions. Plusieurs pétitions ont en outre été lancées dont l’une a dépassé les 5.000 signatures. Des élus locaux et des responsables politiques nationaux, dont Benoît Hamon, le Parti radical de gauche ou François Ruffin, se sont aussi mobilisés pour le maintien du journal.

Lancé en septembre 1978, « Soir 3 » est présenté depuis 2016 par Francis Letellier en semaine et Sandrine Aramon le week-end. Un premier appel à la grève de 48h, en pleines élections européennes, avait déjà été lancé pour défendre le journal par trois autres syndicats (SNJ, CGC et UNSA). Les soirées électorales de France 2, France 3 et franceinfo avaient néanmoins pu être assurées, malgré des perturbations.