Coupe du monde féminine: «Ce n’est pas comme ça que j’ai envie de voir les femmes», s'emporte Alain Finkielkraut

SEXISME Invité sur CNews, Alain Finkielkraut a expliqué ne pas aimer le football féminin

C.W.

— 

Le philosophe Alain Finkielkraut.
Le philosophe Alain Finkielkraut. — RETMEN/SIPA

Nouvelle hautement surprenante, Alain Finkielkraut n’aime pas le foot féminin. Invité sur le plateau de CNews mercredi, le philosophe a été convié à donner son avis sur la Coupe du monde féminine, dont le coup d’envoi sera lancé vendredi. Réponse : « moi j’ai pas envie, j’ai pas envie ». Le tout enrobé d’une belle dose de sexisme.

 

« Après vous allez me demander de regarder un match de boxe entre femmes »

« Alors là non, je n’aime pas le football féminin », a répondu Alain Finkielkraut à la question « allez-vous regarder la Coupe du monde féminine ? ». « Oh c’est pas possible, poursuit-il, mais après on va faire le rugby féminin mais arrêtez l’égalité, l’égalité ! Bien sur l’égalité, mais un peu de différences ! C’est très bien que les femmes jouent au football… » Lorsque la journaliste lui rétorque qu’il fait preuve de condescendance, le philosophe dément. « Ça ne me passionne pas, ce n’est pas comme ça que j’ai envie de voir les femmes… Je souhaite la victoire de l’équipe de France et ce sera très bien qu’elle gagne son premier match contre la Corée du sud, mais je ne serai pas scotché devant ma télévision pour voir un match de football féminin… », poursuit-il avant de conclure, « et après vous allez me demander de regarder un match de boxe entre femmes, puis un match de rugby… Eh bien moi j’ai pas envie, j’ai pas envie ! »

Si les Bleues devraient se remettre de cette absence, les internautes quant à eux, ont eu beaucoup de mal à encaisser les propos d’Alain Finkielkraut, rapporte le Huffington Post. « Les femmes n’aiment pas Finkielkraut car ce n’est pas comme cela qu’elles ont envie de voir les hommes », ont repris certains, détournant la formulation du philosophe controversé.