Eurovision: Les Pays-Bas battent l'Italie sur le fil… Bilal Hassani et la France finissent 14e…

CONCOURS Revivez la finale de l’Eurovision, qui s'est tenue samedi soir à Tel-Aviv

B. C.

— 

Bilal Hassani lors de la finale de l'Eurovision en Israël
Bilal Hassani lors de la finale de l'Eurovision en Israël — Jack GUEZ / AFP
  • La finale de l’Eurovision sera retransmise ce samedi, dès 21h, en direct sur France 2.
  • Du fun, de l’émotion et, on l’espère, de belles surprises, rythmeront l’événement qui se déroule à Tel-Aviv (Israël).
  • En plus des vingt-six candidats en lice, d’autres artistes chanteront sur scène, dont Madonna.

 

1h04 : Au dodo

Et voilà, c’est fini. C’était fou ; On est bien bien déçus pour Bilal Hassani qui termine à la 14e place. Les Pays-Bas font un beau vainqueur. L’Italie fait un beau second aussi ; nos chouchous, l’Australie et l’Islande, n’ont pas démérité mais le monde n’était pas prêt pour ça.

On se retrouve donc l’année prochaine, probablement, aux Pays-Bas pour l’Eurovision 2020.

Merci de nous avoir suivis sur 20 Minutes et à bientôt pour tout plein d’articles sur l'Eurovision.

1h02 : Il était favori. Duncan Laurence bat l'Italie pour les Pays-Bas. C'est la cinquième victoire pour le pays.

1h00 : Les Pays-Bas l'emportent !!!

 

0h59 : Le public a bon goût.

La Macédoine du Nord prend une caisse et ne peut plus gagner.

0h57 : Les Pays-Bas, et le favori Duncan Laurence, repassent en tête

Ils peuvent encore être dépassé par la Suède ou la Macédoine.

0h55 : La France termine en 14e position.

C’est une énorme déception pour Bilal Hassani qu’on voyait, au moins, dans le top 10.

0h53 : La Norvège passe en tête d'un coup d'un seul

Grâce aux votes du public.

0h52 : Allemagne et Royaume-Uni finissent derniers.

C'est dur pour le G7.

0h50 : Les votes populaires, c'est parti

On commence donc par les points au pays qui a fini dernier du vote pro : l'Espagne.

0h48 : C’est fini pour les votes des jurys

Le groupe de tête est très serré. Suède, Pays-Bas, Macédoine du Nord et Italie forment un quatuor solide. La France est treizième pour l’instant.

0h39 : Le public va faire toute la différence

Il y a une dizaine de pays qui peuvent encore l'emporter alors que les votes des jurys touchent bientôt à leur fin.

0h32 : Merci l'Australie

Bilal Hassani passe en 13e position grâce aux 10 points de l'Australie. 

0h30 : On n’échappe pas aux traditionnels votes diplomatiques

Chypre a donné ses douze points à la Grèce, comme d’habitude.

0h26 : Le vote du public peut tout changer

On espère qu'il aura meilleur goût que les jurys. Même l'Arménie ne donne aucun point à la France.

0h24 : La Macédoine du Nord creuse l'écart en tête

MAIS QUE SE PASSE-T-Il ? CE MONDE EST FOU !!!

0h22 : On me dit que rien n’est joué

Mais je n’y crois plus. Madonna chante faux, les gens ont aimé la chanson de la Macédoine. Monde de merde.

0h20 : C'est très serré en tête

La France semble en revanche un peu à la traîne en deuxième partie de tableau. 

0h16 : La France marque ses premiers points

Le reste des points se partage tranquillement entre favoris.

0h15 : L'italie, les Pays-Bas et la Russie font la course en tête

Mais ça ne fait que commencer.

0h12 : ça commence très mal pour nous 

La France reste à zéro après trois jurys. Et ça sent pas bon du tout. 

0h11 : Les points, c'est parti !

Le Portugal donne zéro point à la France. OK...

0h09 : Et sinon ?

Votre Nuit des Musées, ça s’est passé comment ? Vous en avez bien profité ? C’était cool ?

0h02 : Les points, comment ça va se passer

Comme on a un peu de temps, je vous explique comment les choses vont se passer.

On va commencer par les points décernés par les jurys des 41 pays participants (pas seulement les 26 qui étaient en finale). Et ça va être long, oui. A coup de 10 points, 11 points, 12 points…

Ensuite viennent les points du télévote des téléspectateurs. Et là, nouveauté, on commence par les points reçus par le pays arrivé dernier aux votes du jury.

On ne sait pas trop quoi en penser mais en gros, il y aura du suspense jusqu’au bout.

0h00 : C’est un massacre

La mise en scène est archi-gênante. Et la voix… C’est terrible, on dirait une parodie. Le vibrato n’est pas en place, c’est faux, il n’y a aucun groove. Le naufrage de Madonna sur Like a Prayer. Elle enchaîne avec son nouveau titre.

23h57 : Madonna et son chœur d’encapuchonnés

J’ai peut-être les oreilles amochées après une soirée pareille mais il me semble bien qu’elle chante comme une patate.

23h52 : Pour revoir Bilal

Voilà la performance de notre Bilal Hassani. A la deuxième écoute, ça marche toujours. On y croit pour un bon top 10.

 

23h50 : Et ça vote…

J’espère que vous avez tous vos chouchous personnels à vous parce que c’est quand même plus marrant dans ce genre de soirée d’avoir un parti pris un peu fort. Perso, je suis pour l’Islande et l’Australie.

23h46 : ça meuble...

Après un mentaliste archi nul, revoilà Netta Barzilai lauréate de 2018 qui présente sa nouvelle chanson. 

23h33 : Madonna est dans la place

Elle est forcément heureuse et fière d’être là. Elle a un bandeau de pirate sur l’œil (et une robe Jean Paul Gaultier) et elle va chanter deux chansons.

Pardon pour le manque d’enthousiasme mais entre le stress et la fatigue, les pop stars du siècle dernier, j’ai du mal à m’émouvoir…

23h26 : Séquence émotion pour les téléspectateurs israéliens

Gali Atari chante la chanson avec laquelle elle a gagné l’Eurovision en 1979. Hallelujah est devenu un hymne pour Israël

23h16 : C’est parti pour l’entracte

Pendant que vous votez, il va y avoir les « interval acts ». D’anciens candidats vont venir chanter les chansons des autres. Conchita Wurst (gagnante en 2014) va chanter Heroes de Mans Zelmerlow (gagnant en 2015) qui va chanter Fuego de Eleni Foureira (2e en 2018) qui va chanter Dancing Lasha Tumbai de Verka Serduchka (2e en 2007) qui va chanter Toy, chanson lauréate l’an dernier, en mode remix soviétique.

23h07 : Que d'émotions

Voilà, c'est parti pour les votes. On vous laisse vous organiser. Pour info, les voix du public comptent pour l amoitié de la note finale et seront annoncés après ceux des jurys.

23h05 : Pas facile de finir

L’Espagne clôt la compétition mais on a déjà tous l’esprit ailleurs… Heureusement que Madonna va nous aider à patienter avant le verdict.

23h03 : Instant coulisses

 

23h00 : L'Eurovisin aux antipodes

L'Australie a tout compris à l'Eurovision. Tout. Une chanson à performance lyrique et facile à retenir, avec un gimmick vocal décalé, une mise en scène bigger than everything. S'il ne gagne pas avec ça, ils ne gagneront jamais.

22h55 : On ne se remet pas du passage de Bilal

Alors que s’avance le candidat suisse, Luca Hänni avec le titre She Got Me, qui affole certains suiveurs du concours. On essaye de faire le tri de nos émotions après le passage de Bilal Hassani. Esthétiquement, il mérite au moins le top 10 ; un top 3 bouclerait idéalement la belle histoire de ce jeune homme.

22h49 : Mahmood, favori déchu

Le candidat italien a été très haut dans les pronostics mais c’est progressivement retombé. On retient surtout que sa victoire à San Remo, synonyme de qualification à l’Eurovision, avait fait enrager Matteo Salvini

22h48 : Il a tout donné, zéro regret

La voix était un peu fatiguée, la mise en scène était émouvante, vraiment très forte, peut-être un peu trop. La mélodie était parfois un peu étouffée.

Mais on peut être fier de notre candidat. Il a été royal.

22h43 : C'est maintenant pour Bilal Hassani

Il vit son rêve le bonhomme. Donne tout mon grand ! On se taît et on écoute.

22h39 : Bilal arriiiiive

Dans quelques minutes, ce sera au tour de notre candidat. On n’en peut plus de stress. La voix va-t-elle tenir ? La scénographie, audacieuse, sera-t-elle au point ? Houlala…

22h32 : On enchaîne

Après ça, tout semble fade. On va enchaîner avec trois candidats pas très intéressant, l’Estonie, la Biélorussie, l’Azerbaïdjan…

22h31 : L’Islande se place

Bon, il n’y a pas eu de coup d’éclat politique nihiliste mais c’était tout de même très spectaculaire et « remarquable ». Assez pour l’emporter ? On verra.

22h27 : Coup d'éclat ?

Par ailleurs, le groupe anticapitaliste et pro-Palestine a promis un coup d'éclat sur scène...

 

22h24 : Attention, on a peut-être les gagnants de l’année

Notre journaliste sur place les voit très haut, voire même gagnants. Les Islandais de Hatari chantent un morceau electronicore, un sous-genre metal très spectaculaire. Il faut surveiller ce passage.

22h22 : No comment

Par respect pour le peuple britannique qui souffre sans doute autant que nous, on ne va pas commenter le passage de Michael Rice.

 

22h17 : Encore un favori (paraît-il)

La Norvège… C’est du grand guignol, avec un passage en langue sami. Seule l’Eurovision peut nous offrir ça.

22h15 : Une carte postale.. à Jérusalem

Et comme la politique s’insinue toujours un peu, notons que la carte postale du candidat israélien a été tournée à Jérusalem. Israël aurait aimé y organiser l’Eurovision.

22h12 : Israël joue à domicile

Kobi Marimi, candidat israélien, chante Home. C’est lent, c’est bof. Une chose est sûre, l’Eurovision ne reviendra pas à Tel-Aviv l’an prochain. Pour être franc, on ne se remet pas trop de Chypre. En revanche, pour la Suède et les Pays-Bas, tous favoris qu’ils sont, on a déjà oublié leur chanson.

22h09 : Aïe, aïe, aïe les fausses notes

La candidate grecque perd ses moyens. Heureusement la scénographie est réussie, on a même droit à un combat d’escrime.

22h05 : L’heure du favori

D’après les bookmakers, il a une chance sur deux de gagner (et c’est énorme) ; En tout cas, Duncan Laurence tient assurément un tube avec Arcade. On l’a interviewé pour parler de tout ça.

22h03 : Chypre se démarque

La performance de Tamta a réveillé tout le monde (nous y compris). Elle devrait se faire une jolie petite place. En tout cas elle a mis l’énergie pour.

21h57 : Le grand favori arrive

Après la Slovénie, puis Chypre, il y aura le passage de Duncan Laurence avec le titre Arcade, pour les Pays-Bas. C'est lui le favori des bookmakers. Et de très loin... Mais à Tel-Aviv, les spécialistes du concours ont du mal à y croire. On a hâte d'entendre ce que ça donne du coup.

21h55 : C’est costaud

On a assisté à un gros passage. Les Suédois prennent très au sérieux l’Eurovision, et ils font toujours un bon résultat. Mais là, la victoire est clairement à leur portée.

21h52 : Voilà le premier favori

C’est la Suède, alors forcément, c’est du sérieux. John Lundvik et sa chanson Too Late For Love font partie des favoris. Pour la petite histoire, il a aussi écrit la chanson du Royaume-Uni.

21h46 : La Macédoine a mal tourné

Ce début d’Eurovision ne fera pas changer d’avis les allergiques au concours. On a un peu tous les clichés. Là, la chanteuse Macédoine en fait des caisses dans le mode lyrico-pénible. La compétition débute vraiment tout doucement…

21h41 : Le tube WTF de l’année

Serhat, chanteur turc, chante pour San Marin le titre Say Na Na Na ; Lui-même ne pensait pas arriver en finale mais son morceau (très mal chanté, très mal écrit, très mal scénographié) est l’un des chouchous cette année. L’un des nombreux mystères de l’Eurovision…

Bon, c’est vrai que ça reste bien en tête.

21h36 : Un peu de français à l’Eurovision

La candidate danoise Leonora chante, un peu, en français, langue officielle de l’Eurovision d’ailleurs. On vous explique ça là.

21h34 : Gros efforts de mises en scène

Est-ce parce que les chansons sont, pour l’instant, un peu nulles, mais on remarque un gros effort de mises en scène. La réalisation israélienne est pour l’instant irréprochable.

21h32 : Le candidat russe fait son retour

Sergey Lazarev a déjà participé à l’Eurovision, en 2016, et avait bien failli l’emporter. Les bookmakers et spécialistes du concours le voyaient haut avant… d’entendre sa chanson, franchement pas top.

21h29 : H-1 pour Bilal

Bilal Hassani passe en 21e position, dans une grosse heure donc.

21h23 : Le saviez-vous ?

Les candidats chantent en live mais aucun instrument n’est joué sur la scène de l’Eurovision, c’est interdit. Du coup, il faut juger la performance vocale et scénique. Et on peut dire qu’on n’a rien à craindre des candidats tchèques, irrémédiablement coincés en 1989.

21h20 : On enchaîne avec l’Albanie

On vous voit bailler. C’est vrai que ça commence doucement. Les favoris arrivent à partir du dixième rang et se bousculent carrément vers la fin des passages. Mais bon, restez quand même…

21h18 : Si vous avez raté l'entrée de Bilal

 

21h15 : Malte ouvre la danse

La première des 26 candidats va essuyer les plâtres. Malte est souvent bien placé, il faut s’en méfier.

21h10 : Bilal reçoit des soutiens

Après Anne Hidalgo, c’est au tour de Mounir Mahjoubi ancien secrétaire d’état et wannabe maire de Paris, de montrer son soutien à Bilal.

 

21h07 : La grande famille de l’Eurovision

L’Eurovision, c’est un patrimoine. Ce tableau d’ouverture est donc l’occasion de voir défiler d’anciens lauréats, et autant de légendes eurovisionnesques : Netta Barzilai donc, mais aussi Dana International, Ilanit (première candidate d’Israël à l’Eurovision en 1973) et Nadav Guedj.

21h04 Les couleurs défilent

Le défilé des drapeaux commence après l’ouverture par Netta Barzilai, gagnante de l’édition 2018. C’est effectivement assez réussi visuellement.

21h00 pétantes, la musique retentit !!! 

Le fameux Te Deum en ré majeur de Marc-Antoine Charpentier a lancé la soirée

20h52 : La Biélorussie ne pourra pas voter

Première péripétie de la soirée : les points du jury biélorusse ne seront pas pris en compte. Le pays a enfreint une règle en commentant les points accordés par son jury lors de la première demi-finale. Les mauvaises langues diront que ça fait des points en moins pour la Russie…

20h44 : Ne manquez pas le début

La soirée va bientôt commencer. Elle débute par la cérémonie des drapeaux qui, paraît-il, est sublime cette année.

 

20h35 : Et les favoris sont...

C'est d'ailleurs le moment de relire  notre article (et vidéo) sur les favoris  de cette année. Vous verrez que Bilal est un outsider sérieux.

20h32 : La pression monte doucement

Il est là le petit frisson d’avant-show. Pour mémoire, vous ne pouvez pas voter pour la France (sauf si vous habitez hors de France), mais vous pouvez tout de même soutenir Bilal à votre manière, comme Anne Hidalgo par exemple.

 

19h57 : On est là pour vous

Si vous avez des questions sur la compétition, les candidats, les chansons, n’hésitez pas à les poser en commentaires de l’article.

Vous pouvez aussi suivre sur Twitter notre envoyé spécial à Tel-Aviv, Fabien Randanne. C’est un puits de science sur l’Eurovision.

Je prends aussi les questions sur la fin de Game of Thrones, pas de souci.

19h50 : Madonna se prépare

La chanteuse sera sur la scène de l’Eurovision en fin de soirée, juste avant l’annonce des points. Elle se prépare en coulisses et a l’air déjà fin prête. Et vous ?

 

19h45 : Mais non, c’est l’Eurovision bien sûr !

Haha, je vous ai bien eu. Bien sûr, la Nuit des Musées, c’est super, mais ce qui nous réunit ce soir, c’est l’Eurovision. On est ensemble jusqu’au bout de la nuit en espérant une bonne place (voir la victoire) pour Bilal.

19h44 : C’est parti pour le show !

Bienvenue à tous sur ce live de la Nuit des Musées. Je vous préviens, ça va être la folie. On va parler beaux-arts, archéologie, art contemporain… On a des correspondants dans toutes les régions de France, ça va être chaude ambiance sur les cartels.

18h37: Nos 5 candidats préférés (à part Bilal Hassani)

 

18h31: Les favoris sont...

 

A en croire les bookmakers, le trophée a de fortes chances de prendre la direction des Pays-Bas. Le Néerlandais Duncan Laurence est le chouchou des parieurs depuis de longues semaines. Il interprétera Arcade derrière son piano -en faisant semblant d’en jouer car le règlement du concours interdit les instruments en live- et créera une ambiance intimiste en total contraste avec le déluge d’effets pyrotechniques et de chorégraphies frénétiques de la plupart de ses adversaires. 

18h25: C'est parti pour le show!

Bilal! Bilal! Bilal! C'est le grand soir. Ce samedi, 26 pays sont en lice pour la finale de l'Eurovision 2019 qui sera retransmise en direct depuis Tel-Aviv (Israël) dès 21h sur France 2. On croise les doigts pour Bilal Hassani qui défendra les chances françaises en vingt et unième position, entre Chingiz et Mahmood, ses homologues de l’Azerbaïdjan et de l’Italie.

Cela faisait longtemps que la France n’avait pas proposé une mise en scène aussi ambitieuse sur la scène du concours. Ou plutôt : la France n’a jamais proposé une mise en scène aussi réfléchie et dense. Si, il y a encore dix jours, la chanson Roi n’était pas vraiment dans le radar des observateurs de l’Eurovision, il est indéniable que la scénographie la révèle sous un autre jour, avec davantage d’éclat.