«Qui veut gagner des millions» peut-il détrôner Nagui et revivre son âge d’or?

AUDIENCES Depuis lundi, TF1 diffuse quotidiennement la nouvelle version de son programme phare, incarné par Camille Combal, avec des candidats anonymes

Clément Rodriguez

— 

Camille Combal présente «Qui veut gagner des millions?» sur TF1
Camille Combal présente «Qui veut gagner des millions?» sur TF1 — CHEVALIN/TF1/SIPA
  • Depuis le lundi 13 mai, TF1 diffuse à 18h15 la nouvelle version de Qui veut gagner des millions avec des anonymes.
  • À la même heure, sur France 2, Nagui présente N’oubliez pas les paroles.
  • Les audiences ne sont pas au rendez-vous pour l’émission de Camille Combal.

« C’est mon dernier mot, Jean-Pierre ». Voilà une phrase ancrée dans les mémoires de télévision française. Pendant près de vingt ans, dont dix en quotidienne avec des candidats anonymes, Jean-Pierre Foucault a incarné Qui veut gagner des millions sur TF1. L’animateur de 71 ans a choisi de passer le relais à Camille Combal il y a quatre mois, afin de se consacrer à sa vie de famille, préférant animer des émissions événementielles comme Miss France. Mais reprendre la tête d’une émission aussi incarnée que celle-ci n’est pas chose facile. En témoignent les audiences enregistrées le 13 et 14 mai.

Les choses semblaient pourtant bien parties ce lundi 13 mai. Camille Combal prenait l’antenne à 18h15 pour relancer la version « anonymes » de Qui veut gagner des millions. Les deux candidates choisies pour essuyer les plâtres ont réalisé un beau parcours et ont récolté 72.000 euros. De quoi garder les téléspectateurs captifs pendant toute la durée du programme. Cela a visiblement fonctionné, en plus de l’effet de curiosité, puisque l’émission a réuni 2,07 millions de personnes devant leur écran (soit 16,7 % du public).

Mais voilà que le lendemain, c’est la chute. Ce mardi 14 mai, Qui veut gagner des millions a attiré 1,71 million de téléspectateurs, soit 14,8 % de part de marché. Un score en forte baisse puisque ce sont 362.000 personnes qui ont été égarées en 24 heures. L’animateur est-il trop familier avec les candidats ? Les téléspectateurs regrettent-ils la maîtrise du suspens de Jean-Pierre Foucault ?

Pari gagné en prime

En choisissant Camille Combal pour prendre la succession de Jean-Pierre Foucault, TF1 misait sur une valeur montante de son antenne. Déjà l’an dernier, le petit nouveau du groupe avait séduit le public de Danse avec les stars, et avait permis à la saison 9 du programme de gagner quelques téléspectateurs égarés au fil du temps.

Depuis janvier, l’ex-chroniqueur de Touche pas à mon poste a repris le flambeau de Jean-Pierre Foucault avec brio en prime time dans Qui veut gagner des millions. Le 26 janvier dernier, le premier numéro de la version de Camille Combal, diffusé à 21h, avait été une vraie réussite avec 4,8 millions de téléspectateurs, soit plus de 23 % du public, devant leur poste. Un score très encourageant pour la première chaîne de France, qui avait alors décidé de surfer sur cette vague de succès pour relancer la version du jeu avec des anonymes.

La concurrence est rude

Lundi 13 mai, Camille Combal s’était pourtant payé le luxe de devancer Nagui et son indéboulonnable N’oubliez pas les paroles. Entre les deux programmes, une nette différence de 300.00 téléspectateurs s’était formée. Confrontée au retour en quotidienne du jeu mythique de TF1, France 2 avait alors perdu 1,4 % de part d’audience. La chaîne publique a néanmoins rattrapé son retard le lendemain, et a joué quasiment à parts égales avec la Une. Avec 1,70 million de téléspectateurs et 14,3 % de part d’audience sur l’ensemble du public, contre 1,71 million et 14,8 % pour Qui veut gagner des millions, Nagui a réduit l’écart, et pourrait redevenir le leader de la case dès ce mercredi.

Ce qui inquiète TF1, c’est surtout la faible part d’audience que génère Qui veut gagner des millions sur la cible des « femmes responsables des achats », autrement dit les fameuses « ménagères de moins de 50 ans », à qui les programmes doivent plaire afin de vendre au plus cher leurs pages de publicité. Mais on ne peut pas dire que Camille Combal performe bien sur cette cible. Alors que l’émission affichait 15 % de part de marché sur cette cible lundi, le taux est tombé à 13 % hier soir. La différence est frappante avec le soap à succès qui suit le jeu, Demain nous appartient, qui affiche plus de 22 % de part d’audience chez les femmes responsables des achats.

Il y a dix ans, TF1 surperformait

Il y a douze ans, à la même époque de l’année, le jeu animé par Jean-Pierre Foucault cumulait près de 5,5 millions de téléspectateurs pour 33 % de part de marché et 42 % sur les femmes responsables des achats. Des scores impressionnants aujourd’hui, mais qui ne seront probablement plus jamais atteints tant la consommation de la télévision a changé en une décennie. Entre la désertion du public jeune, l’émergence des chaînes de la TNT, et l'arrivée des plateformes de vidéo à la demande comme Netflix ou OCS, le paysage audiovisuel a été profondément modifié. L’âge d’or de Qui veut gagner des millions semble donc s’être arrêté au moment où Jean-Pierre Foucault régnait encore en maître sur les audiences de TF1.

Alors doit-on s’inquiéter pour l’émission de Camille Combal ? TF1 a tourné une courte salve de numéros de Qui veut gagner des millions, qui devrait normalement être diffusés jusqu’à la mi-juin. Cependant, la chaîne pourrait décider de mettre un terme au programme plus rapidement que prévu, si les audiences continuent à rester en deçà de l’audience moyenne de la case, habituellement occupée par la franchise Bienvenue à… La phrase qui viendra naturellement à l’esprit des Français sera-t-elle désormais « C’est mon dernier mot, Camille » ? Il semblerait que cela n’en prenne pas (encore) le chemin.