Cynthia Nixon regrette le manque de diversité dans « Sex and the City »

TELEVISION Pour l’actrice, la série n’aurait pas eu le même casting si elle avait été produite de nos jours

20 Minutes avec agences

— 

L'actrice Cynthia Nixon
L'actrice Cynthia Nixon — WENN

Lorsqu’elle regarde rétrospectivement le casting de Sex and the City, Cynthia Nixon se rend compte à quel point il manquait de diversité. Pour celle qui a incarné le personnage de Miranda Hobbes dans la série-star de HBO, le programme n’aurait pas eu le même visage s’il avait été produit aujourd’hui.

View this post on Instagram

From Cosmos to Cuomo #10yearchallenge

A post shared by Cynthia Nixon (@cynthiaenixon) on

« Evidemment, je pense qu’on n’aurait certainement pas toutes été blanches, Dieu nous pardonne », a-t-elle affirmé lors d’un entretien accordé à IndieWire. « L’une des choses les plus dures pour moi, et c’était aussi le cas à l’époque, c’est de regarder en arrière et de voir à quel point tout est centré sur l’argent. », a ajouté l’actrice.

Un ton faussement féministe

En effet, on ne peut pas dire qu’on croise souvent des personnages issus des classes populaires durant les six saisons de Sex and the City, ce qui n’est pas sans agacer Cynthia Nixon.

« Steve, le mari de mon personnage (barman de son état), était ce qu’il y avait de plus proche d’un ouvrier, vous voyez. Et tant pis pour les ouvrières, n’est-ce pas ? », a-t-elle déploré. Idem concernant le ton féministe de la série que l’actrice considère bien éloigné de la réalité tant les quatre personnages avaient toujours l’air « incroyables » et « parfaites ».