«Laissez vous guider»: Pourquoi le duo Stéphane Bern et Lorànt Deutsch énerve-t-il tant les historiens?

CRITIQUES L’épisode de « Laissez vous guider », diffusée sur France 2 ce jeudi soir est consacré à la Révolution française

Marie Leroux

— 

Emission «Laissez vous guider : au cœur de la Révolution» , animée par Stéphane Bern et Lorant Deutsch.
Emission «Laissez vous guider : au cœur de la Révolution» , animée par Stéphane Bern et Lorant Deutsch. — © Morgane Prod
  • France 2 diffuse ce jeudi soir un numéro de l’émission Laissez-vous guider consacré à la Révolution française.
  • Les positions royalistes du duo Stéphane Bern et Lorànt Deutsch font l’objet de nombreuses critiques chez les historiens.

Pourquoi le duo Lorànt Deutsch-Stéphane Bern provoque-t-il l’émoi chez les historiens ?  France 2 diffuse ce jeudi soir un numéro de l’émission Laissez-vous guider consacré à la Révolution française. Les deux présentateurs plongent dans ce pan d’histoire pendant deux heures à coups d’anecdotes et de digressions dans les rues d’un Paris reconstitué à l’aide d’images en réalité augmentée. Ils revisitent des lieux aujourd’hui disparus, se font des blagues et accostent les passants.

Avant même d’être diffusé, le document a créé la polémique chez les spécialistes de cette période. Retour sur un duo du divertissement qui fait grincer de nombreuses dents.

« On craint des jugements de valeur, une histoire orientée »

Que reproche-t-on précisément à cet épisode de Laissez-vous guider ? Que « deux partisans d’une histoire royaliste », comme l’évoque l’historien Guillaume Mazeau, soient choisis pour revenir sur ce chapitre de l’histoire. Ni l’un, ni l’autre n’ont caché leur goût de la monarchie tandis que Lorànt Deutsch est également critiqué pour son manque de légitimité. « Il n’a aucune formation en histoire, insiste Jean-Christophe Piot, vulgarisateur historique et journaliste, qui a vu le documentaire en avant-première. Aucun historien n’intervient dans ce documentaire. Ce n’est pourtant pas ce qui manque en France », poursuit-il.

Les spécialistes ont du mal à avaler leurs positions royalistes pour s’attaquer à un chapitre aussi complexe de l’histoire. Le duo saura-t-il se détacher de ses biais ? C’est l’une des principales craintes des spécialistes de cette période. « Le problème ici n’est pas que les présentateurs aient des convictions monarchistes, c’est leur droit, mais que France 2 prenne deux monarchistes assumés pour aborder un sujet aussi complexe que la Révolution », précise Jean-Christophe Piot. Et Thibault Le Hégarat, docteur en Histoire contemporaine, partage la même méfiance. « On craint des jugements de valeur, une histoire orientée ». Ils font du divertissement, pas de l’histoire.

Du divertissement au profit de la pédagogie

Raconter l’histoire à partir de lieux emblématique, pourquoi pas. Mais « il s’agit à chaque fois de lieux violents, or la Révolution, ce n’est pas seulement la violence », s’agace Jean-Chistophe Piot. Il ne faudrait pas résumer la Révolution française à une dizaine d’années qui donnerait « une vision » centrée sur « son caractère spectaculaire et émotionnel ». « On a l’impression qu’il n’y a plus que cette histoire sur France 2, relève également Thibault Le Hégarat. Stephane Bern est systématiquement présent quand on parle d’histoire, de commémoration… Il n’y pas d’alternative. Le service public devrait rééquilibrer entre distraction et rigueur ».

A vouloir faire du divertissement, la « dimension pédagogique, même légère, est réduite au minimum », confirme pour sa part Le MondeContactée par 20 Minutes, France 2 n’a pas souhaité réagir à l’ensemble de ces critiques.