Rupture de Marlène et Kevin, ce qu'il s'est vraiment passé dans «Mariés au premier regard»

POURQUOI DU COMMENT Ce lundi soir, Marlène et Kevin se sont séparés dans «Mariés au premier regard», il nous ont expliqué ce qui s'était passé en coulisses

Claire Barrois

— 

Marlène et Kevin, couple de la saison 3 de «Mariés au premier regard».
Marlène et Kevin, couple de la saison 3 de «Mariés au premier regard». — Thomas PADILLA / M6
  • Ce lundi soir, nous avons assisté à la fin du mariage de Marlène et Kevin.
  • Kevin semble avoir voulu se rapprocher de Marina, une amie de Marlène.
  • «20 Minutes» a demandé aux deux protagonistes leur ressenti par rapport à cette histoire.

Entre Marlène et Kevin, dès le voyage de noces, ça n’avait pas collé comme ils l’avaient espéré. Dans l’épisode de Mariés au premier regard de ce lundi soir, ils se sont donc séparés. Mais difficile de comprendre ce qui s’est passé entre la fameuse soirée où tout aurait dérapé et la fameuse rupture. On a cherché à en savoir plus auprès des principaux concernés.

Déjà, pour les besoins de l’émission, « un raccourci a été fait sur le montage », précise Marlène à 20 Minutes. La soirée qui pose problème s’étant déroulée hors caméra, l’émission l’a raccrochée à une soirée filmée pour n’en faire plus qu’une. « Un week-end, je suis allée chez Kevin et on a fait une soirée avec sa tante, d’autres personnes de sa famille et Marina, relate la jeune femme. Kevin ne me calculait pas du tout, ne me regardait pas, et j’ai vu qu’il était ambigu avec Marina. Il habite à deux heures en voiture de Toulouse. Quand on est reparties toutes les deux, on en a parlé ensemble, dans la voiture. Elle m’a dit qu’elle avait ressenti la même chose que moi. »

« J’avais besoin de temps »

Kevin ne voit pas ce qu’il y a de surprenant dans son attitude avec Marlène. « Au retour du voyage de noces, c’était compliqué pour moi, j’avais besoin de temps, explique-t-il à 20 Minutes. Quand je suis reparti chez Marlène j’avais toujours les doutes. Après ce week-end-là, j’ai compris que ce n’était pas une fille pour moi et qu’on n’y arriverait pas. C’est d’ailleurs ce que je lui ai dit, c’était très clair. » Quant à son attitude par rapport à Marina, il regrette qu’elle ait été perçue comme ambiguë.

« En fait je n’ai pas dragué sa copine. J’ai rigolé avec elle comme j’aurais pu rigoler avec ma sœur, ma tante, ou n’importe qui. Moi je rigole avec tout le monde. Pour le message j’ai été maladroit. C’était dans le sens "tu me plais parce qu’on peut rigoler de tout". Dans la présentation de l’émission, je dis que j’aime les filles avec les formes, elle devait faire 40 kg toute mouillée. Ce n’était pas de la drague. J’ai essayé de m’expliquer avec Marlène 50.000 fois, mais elle n’a pas compris. »

Au centre de l’imbroglio, les messages échangés par Kevin et Marina. Si Marlène affirme n’avoir pas su que Marina avait envoyé un message à son mari, lui a vécu l’expérience comme « un coup monté ». « De m’envoyer un message pour le montrer ensuite à Marlène, je trouve ça assez bas, juge-t-il. Sachant qu’en plus avec Marlène c’était mort. »

« C’était encore une déception »

« Quand il m’a dit qu’il voulait qu’on reste amis, j’étais vraiment très triste, par rapport à mes attentes, raconte Marlène. Pour moi ça a été un très gros échec. En voyant ce message, je suis passée dans une phase où je n’étais plus triste, j’étais en colère. » Quant à son compagnon, il semble être très détaché lorsqu’elle lui annonce qu’elle ne veut plus avoir affaire à lui. « J’ai pris ça à la légère parce que pour moi, il n’y avait rien de mal. Et avec Marlène c’était très clair. Oui j’avais envie de me marier, mais elle n’était pas mon style de fille. C’est pour ça que je voulais prendre le temps. »

Mais Kevin regrette-t-il son attitude ? « Oh oui je regrette ! Parce que j’ai l’impression d’avoir affaire à une ado et j’ai trouvé ça complètement nul de sa part [le message qu’il a interprété comme un piège]. Ce n’est pas comme si j’avais embrassé quelqu’un d’autre, comme si j’avais couché avec quelqu’un. C’est sa copine qui m’écrit et je lui réponds. Je sais que je vais passer pour un gros conard après l’épisode. Je me suis fait une raison. Pour moi, je n’ai rien à me reprocher. Je suis droit dans mes baskets. Il faut bien un méchant dans l’histoire. »

Difficile de ne pas se demander si l’histoire entre les deux Toulousains n’a pas fait plus de mal que de bien… « C’était encore une déception, encore une chute, rapporte Marlène. J’avais l’impression de tomber de plus en plus bas et de ne pas toucher le fond pour pouvoir remonter. J’étais vraiment bouleversée à ce moment-là. Je voulais juste vivre une belle histoire, simple. » Heureusement, le couple a ensuite divorcé sans problème par la suite. « Ça s’est plutôt bien passé, estime la jeune femme. Nous avons échangé deux trois mots, parlé de l’émission. Aujourd’hui, nous avons des contacts cordiaux. On échange à propos de la diffusion, de ce qu’on met sur les réseaux sociaux. »

Tout est bien qui finit bien

Et malgré quelques plumes laissées par les deux concernés, l’expérience de l’émission semble leur avoir été positive. « Moi je suis très heureuse à l’heure actuelle, je n’ai pas du tout envie de rentrer en confrontation avec lui. Maintenant ça fait presque un an, nous avons divorcé en décembre. Et Mariés au premier regard m’a apporté de très belles amitiés, avec les gens de cette saison, et Florian de la saison 2. Je suis aussi amie avec des filles que j’ai rencontrées pendant les castings mais qui n’ont pas été sélectionnées par la production pour la suite de l’émission. »

Du côté de Kevin, c’est positif aussi : « J’ai beaucoup appris sur moi-même, sur le fait de me livrer un petit peu plus, parce que là je me suis livré devant pas mal de monde quand même. De laisser les choses se faire, de plus me laisser porter, ça m’a pas mal aidé. » Et l’amour dans tout ça ? « Actuellement, je suis en couple avec quelqu’un que j’ai rencontré grâce à Florian de la saison 2. Dès le début, je me suis dit que le fait que je sois sélectionnée signifiait que le destin me promettait quelque chose de bon… »