France 2: Tex accuse Marlène Schiappa d'être derrière son renvoi, la ministre dément

TELEVISION L’humoriste va jusqu’à parler de « délation » au sujet des signalements au conseil supérieur de l'audiovisuel

F.R.

— 

L'ex animateur des « Z'Amours », Tex.
L'ex animateur des « Z'Amours », Tex. — BENAROCH/SIPA

Fin 2017, Tex était évincé de la présentation des Z’Amours sur France 2 pour avoir raconté une blague sur les violences conjugales dans C’est que de la télé sur C8. La séquence avait fait l’objet de plusieurs signalements au conseil supérieur de l’audiovisuel (CSA) de la part de nombreux télespectateurs, mais aussi de Marlène Schiappa, la secrétaire d’Etat à l’égalité entre les hommes et les femmes.

« Il y a derrière tout ça des relents de délation assez terribles. La délation, c’est les pires heures de la démocratie française. Je déteste cette manière de balancer. Que ce soit balance ton porc, balance ton comique, balance ton animateur…. Après ça va être balance ta balance et tout le monde va se méfier de tout le monde », a déclaré Tex ce lundi au site belge Télépro. Et l’humoriste de se dire convaincu que Marlène Schiappa y est « inévitablement » pour quelque chose dans son renvoi de France 2.

« Ce n'est pas mon choix »

Une accusation que dément Marlène Schiappa. « Ce n’est pas mon choix, a affirmé la ministre à nos confrère de Télé Loisirs. Faire une blague qui n'est pas drôle sur les femmes victimes de violences conjugales qui passent pour une incitation et qui est diffusée sans autre message à une heure de grande écoute en télévision, (...) Je trouve ça problématique. »

Tex fustige «la nouvelle génération de mecs dominés» et #BalanceTonPorc