«Les Anges de la téléréalité»: NRJ12 a renouvelé le casting en profondeur pour relancer l'émission

RENOUVEAU Enfin, les « Anges de la téléréalité » ont renouvelé leur casting, et ça fait du bien

Claire Barrois

— 

La photo du casting de départ des «Anges back to Miami»
La photo du casting de départ des «Anges back to Miami» — NRJ 12
  • Ce dimanche, Les Anges 11 à Miami sont lancés sur NRJ 12.
  • Pour la première fois depuis longtemps, la production a vraiment renouvelé le casting.
  • Des candidats venus de toutes les émissions des chaînes concurrentes ont rejoint les candidats historiques de la chaîne.

Ça faisait un moment qu’on en avait marre de voir tout le temps les mêmes têtes, les mêmes embrouilles, et les mêmes couples qui se font et se défont (coucou Thomas et Léana). Enfin, Les Anges de la téléréalité ont intégré des petits nouveaux au casting, et ils l’ont bien fait. L’émission, qui commence par un prime ce dimanche nous promet de nouvelles histoires et enfin un peu de nouveauté du côté des candidats.

« Chaque année, nous avons un objectif de nouveauté, de ne pas rester sur nos acquis, explique Thibaut Valès, le producteur de l’émission. Pour cette saison, on a fait le pari de faire émerger de nouveaux talents, des gens vraiment frais, qui n’ont pas les codes de la téléréalité. Les téléspectateurs ont besoin d’avoir le cadre des anciens, mais ils peuvent s’identifier aux nouveaux. » De la fraîcheur qui s’accompagne d’un renouvellement des anciens.

Exit Amélie, bienvenue Hillary

Thomas, Julien Guirado, Aurélie Dautremont… Ces candidats ne sont pas nouveaux. Mais depuis la dernière saison, on ne voyait plus Amélie, alors qu’elle y participait depuis la première saison. « Elle avait envie de faire autre chose au bout d’un moment, comprend le producteur. Je sentais son expérience, qu’elle s’intéressait beaucoup à la production. Elle a pris du grade cette saison, elle a un rôle de journaliste, elle suit les histoires. Elle a une approche originale, c’est un relais auprès des candidats, elle est très à l’écoute. Elle sent ce qui va moins bien se passer, anticipe beaucoup du fait de son expérience. »

En revanche, une autre figure de la téléréalité, Hillary des Ch'tis, qui avait ensuite prolongé dans Les Marseillais, Moundir et les apprentis aventuriers, bref, candidate historique de W9, a rejoint NRJ 12. « J’avais une petite appréhension, nous a confié la candidate. J’avais toujours refusé parce que ça se passait bien où j’étais, mais là j’avais envie de faire de nouvelles choses. Je veux devenir présentatrice, animatrice, reporter, essayer de réussir aux Etats-Unis pour prouver ce que je peux faire ici. »

Comme Amélie, c’est son expérience qui l’a poussée à changer de domaine. « J’ai fait seize téléréalités, j’ai envie de faire autre chose et j’aimerais qu’un producteur me propose quelque chose, poursuit la Nordiste. S’il y a bien une chaîne qui peut me proposer ça, c’est NRJ 12. Ça s’est déjà produit pour Ellen Batelaan, Ayem Nour… » Et elle n’est pas la seule à faire une entrée remarquée dans les Anges cette année.

« Les Anges » ratissent partout

« Hillary, ça nous a fait très bizarre de la voir partir ailleurs, a confié Florence Fayard, la productrice des Marseillais et des Ch’tis, à 20 Minutes. Mais je suis ravie pour elle, et elle sait que la porte sera toujours ouverte chez nous. C’est aussi l’occasion de se renouveler pour elle. Montaine, c’est différent, ça fait un moment qu’elle n’était plus chez nous. » Mais d’autres chaînes et émissions ont également vu leurs candidats s’envoler pour Miami et NRJ 12…

Oussama de Pékin Express, Abel de The Voice 7, Pascal et Tiffany de Koh-Lanta, Jelena et Beverly de La Villa des cœurs brisés se succèdent dans la préparation des Anges à Marrakech et la réelle saison à Miami. « Je n’ai jamais fait les Anges et ma communauté me le demandait, explique Beverly. Je chante depuis un petit moment, j’avais arrêté. Là c’est mon projet professionnel, j’ai pour objectif d’enregistrer une chanson, voire de faire un clip. » Il ne nous reste plus qu’à espérer que ce casting nous fasse oublier de temps en temps les Thomas, Raphaël et Aurélie Dotremont dont les cris nous fatiguent parfois un peu.