«La France est la pute de l'Europe»... Laura Laune coupée au montage par France 2

TELEVISION La chanson caustique sur la France que Laura Laune a interprétée sur le plateau du « Grand oral » a disparu du montage final de l’émission diffusée sur France 2 mardi soir

Fabien Randanne

— 

Laura Laune sur la plateau de «Vivement dimanche» en janvier 2019.
Laura Laune sur la plateau de «Vivement dimanche» en janvier 2019. — Max Colin/SIPA

Le Grand oral l’a fait taire au montage. Laura Laune a été conviée par France 2 à livrer une déclaration d’amour à l’Hexagone de sa composition le temps d’une séquence comique dans son concours d’éloquence. L’humoriste belge a bien répondu à l’invitation et participé au tournage fin janvier mais les téléspectateurs de l’émission, diffusée mardi soir, n’ont pas pu l’entendre.

Et pour cause, sa prestation n’apparaît pas dans le montage final du programme. La jeune femme, connue du public pour avoir remporté la saison 12 de La France a un incroyable talent avec son humour caustique, a posté sur YouTube le morceau qui a, selon ses mots, été « censuré ». « J’ai tourné le DVD de mon spectacle et j’ai eu l’idée d’inclure cette chanson pour que vous puissiez quand même la voir », explique-t-elle.

Laura Laune s’accompagne à la guitare et signe d’abord une déclaration d’amour très premier degré. « Je suis tout de suite tombée sous ton charme, puis tes bons vins m’ont enivrée et notre idylle a commencé », chante-t-elle en filant la métaphore de la vie de couple.

« En fait, t’es qu’une grosse pute »

Les choses se gâtent quand l’artiste dit avoir découvert que la France est le pays le plus visité du monde. « Pute, pute, pute, en fait t’es qu’une grosse pute, la Terre entière te passe dessus, dans tous les sens à chaque minute. T’es pire que ma mère et ma tante confondues. (…) De la Tour Eiffel à Saint-Trop’, la France est la pute de l’Europe », s’emballe-t-elle sous les rires de son public.

« Pays des Lumières soi-disant, faut croire qu’y a des pannes de courant. Les seuls Français que j’ai vus brillants, c’étaient des «gilets jaunes» en feu sur les Champs », chantonne l’artiste Belge qui agrémente ses paroles de multiples chambrages (dont un tacle sur la Coupe du monde, évidemment).

« Plus on aime quelqu’un, moins il faut qu’on le flatte »

Toujours plus cinglante, Laura Laune souligne : « T’es un des seuls pays sur Terre qui autorise depuis soixante ans le mariage posthume. C’est super, mais quand on voit le temps que t’as mis pour légaliser le mariage gay, on se dit que visiblement ici, vaut mieux être mort que d’être pédé… »

La chanson se termine par une petite pirouette. L’artiste cite Molière : « Plus on aime quelqu’un, moins il faut qu’on le flatte » et conclut : « Je crois que par ces mots j’ai prouvé que la France je l’aime à ma manière. »

Une manière, égratignant l’orgueil tricolore, qui aurait sans doute fait grincer bien des oreilles de téléspectateurs.

Contactée par 20 Minutes, France 2 explique que le tournage du « Grand Oral » a duré quatre heures et que « comme pour toute émission, des coupes ont été faites pour ramener le programme à [une durée de] deux heures quarante. La priorité étant de conserver les passages de tous les candidats. » La prestation de Laura Laune fait partie de ces coupes, contrairement à celles de l’imitateur Marc-Antoine Le Bret et de l’humoriste Alex Vizorek.