«Les Marseillais» devenus l'émission des anciens? «La façon d'écrire les épisodes a évolué», corrige la productrice

INTERVIEW Lundi, «Les Marseillais» sont revenus sur nos écrans, avec, encore une fois, les anciens au cœur des histoires…

Propos recueillis par Claire Barrois

— 

L'affiche avec tous les participants aux «Marseillais Asian Tour».
L'affiche avec tous les participants aux «Marseillais Asian Tour». — Fanch DROUGARD/W9
  • Les Marseillais Asian Tour sont diffusés tous les soirs à partir de 18h50 sur W9.
  • L’émission, qui s’était penchée lors de la dernière saison sur la grossesse de Manon, s’intéresse cette fois aux préparatifs du mariage de Julien et Manon.
  • Mais les anciens ne sont pas les seuls dont on parlera cette saison, nous promet la production.

Lundi, Les Marseillais sont revenus sur W9. Au programme, un tour dans différents pays d’Asie, les préparatifs du mariage de Julien et Manon, et les histoires entre Carla et Kevin. De quoi nous donner une impression de déjà-vu. Mais, ça n’est qu’une impression, nous assure Florence Fayard, la directrice générale de Banijay, qui produit l’émission. Les nouveaux pourront également s’exprimer.

Entre la grossesse de Manon l’année dernière et son mariage avec Julien cette année, on a l’impression que « Les Marseillais » c’est devenu Julien, Manon, Jessica, Carla et Kevin…

En sept ans, il est évident que la façon d’écrire les épisodes a évolué. Mais les histoires priment, s’entrelacent, on raconte la vie d’un groupe, sans se fixer sur ce qu’on va raconter au préalable. Les personnages s’équilibrent : il y a un turn-over d’histoires qui se fait naturellement.

Et quand on lit que les anciens ont le droit à leur portable et pas les autres ?

C’est faux, les règles de vie sont les mêmes pour tous. Simplement, les anciens les connaissent par cœur et savent donc mieux en jouer…

Et les projets pour 6play comme « Manon + Julien = Bébé fraté » ou leur mariage vont-ils s’enchaîner ?

On va continuer à suivre leurs histoires. Julien et Manon sont extrêmement généreux de partager ces morceaux de leur vie avec nous. On se parle beaucoup, on forme une équipe. On les suit dans leurs projets annexes. Ils sont dans la vie du public au quotidien donc ces émissions sont un prolongement de leur vie quotidienne.

Est-ce réservé à Julien et Manon ?

Non, c’est possible avec tous. Développer des séries annexes tout au long de l’année nous intéresse.

View this post on Instagram

Où tu iras j’irai ... ❤️ @julientantiplein

A post shared by Manon Marsault (@manonmarsault) on

Jessica nous a expliqué qu’elle souhaitait faire une fête en petit comité pour son mariage, a priori sans caméras. Allez-vous pousser pour essayer d’en faire une émission ?

C’est une collaboration basée sur la confiance, le respect. Ces choix sont les leurs. Si elle ne veut pas qu’on filme, on ira à son mariage en tant qu’amis. S’ils veulent en faire une émission, ils savent qu’on respectera leurs limites. Et de toute façon on n’a aucune raison d’insister, ce type d’émissions n’est pas très rentable. Et dès lors qu’il y a des négociations avec les candidats, ça n’est pas intéressant. Un bon programme, c’est un programme généreux.

Vous avez fait revenir une partie des « Ch’tis » dans cette saison des « Marseillais », est-ce qu’il est possible que l’émission revienne ?

On était très contents de retrouver les Ch’tis. En plus, c’est intéressant de voir la réaction du public, parce qu’on ressent une vraie nostalgie par rapport à cette émission. Pour l’instant, on est contents qu’ils viennent dans les Marseillais, mais il n’y a rien de plus.