VIDÉO. Qui est Agathe, l'envoûtante Toulousaine de «The Voice», pionnière du bouton block

THE FIRST Une voix chaude et un tempérament bien trempé. Agathe, la Toulousaine de la saison 8 de « The Voice » a déjà fait des siennes en suscitant un premier « block »

Hélène Ménal
— 
Agathe,la Toulousaine de la saison 8 de "The Voice".
Agathe,la Toulousaine de la saison 8 de "The Voice". — Groupe TF1
  • Agathe, 26 ans, adepte de blues et de harpe celtique, est la Toulousaine de la saison 8 de The Voice.
  • Déjà expérimentée, elle détonne dans le paysage de l’émission.
  • Ce samedi, elle va susciter l’application d’une nouvelle règle.

C’est presque l’anti-candidate. Agathe a déjà roulé sa bosse et écumé pas mal de scènes. Surtout, elle n’a jamais allumé sa télé le samedi soir pour se pâmer devant The Voice. « Disons que ce n’est pas du tout mon univers », dit avec franchise celle qui sera pourtant ce soir l’une des sensations des premières auditions à l’aveugle.

A 26 ans, elle a déjà son groupe à Toulouse, Agathe Da Rama, déjà ses dates, et déjà son identité musicale, « un mélange de Portishead avec Tom Waits ». Elle aime le hip-hop, revisiter le blues avec une harpe celtique et envoûte son auditoire avec sa voix chaude.

«J’ai beaucoup réfléchi avant de refuser… puis d’accepter»

Alors, pourquoi courir les plateaux télés, une décision qu’elle a dû âprement discuter avec les membres de son groupe ? « Les casteurs m’ont repérée au Printemps de Bourges. J’ai beaucoup réfléchi avant de refuser… puis d’accepter, par goût pour l’aventure, raconte Agathe. Au fond, j’ai envie de partager des émotions avec le public, de l’embarquer et de lui tirer des larmes ».

Pour la séquence émotion, la case est déjà cochée. Dans la vidéo que TF1 a postée, Agathe subjugue les quatre coachs avec son interprétation de I'd rather go blind d’Etta James. « J’ai voulu rendre hommage à cette chanteuse énorme et géniale qui ne rentrait pas vraiment dans les critères de la beauté physique et qui pourtant à mes yeux incarne un symbole de la beauté et de la féminité », confie l’artiste.

Le vilain tour joué par Mika à Jenifer

Agathe a testé le plateau, « perdu tous [ses] repères » et, cerise sur le micro, suscité une grande première dans l’émission. Charmé - et fripon - Mika a profité de son passage pour enfoncer le nouveau bouton « block », empêchant Jenifer d’essayer d’attirer Agathe dans ses filets.

« J’étais déjà ravie et fière d’avoir convaincu et j’ai été touchée qu’on se batte pour moi », confie la candidate, désormais décidée « à tout donner pour aller le plus loin possible ». Voilà un premier blocage surmonté.