Extrait de «Quotidien» du 5 février avec Alain-Fabien Delon, fils de son père, en invité.
Extrait de «Quotidien» du 5 février avec Alain-Fabien Delon, fils de son père, en invité. — Capture écran TMC

TEL PERE TEL FILS

VIDEO. «Quotidien»: Alain-Fabien Delon et son melon ont bien fait rire les téléspectateurs

La prestation du fils d'Alain Delon n'est pas passée inaperçue...

« De la race des seigneurs. » C’est ce qu’Alain Delon répétait à son fils Alain-Fabien pour lui remonter le moral, et c’est devenu le titre du premier roman du jeune homme. Il était d’ailleurs l’invité de Yann Barthès dans Quotidien mardi soir, et l’acteur et écrivain de 24 ans n’a pas failli à la réputation de son père en multipliant les sorties prétentieuses, provoquant rires sur le plateau et crises sur les réseaux sociaux.

« Je me demande comment, lui, il aurait fait »

Si son livre a tout l’air d’être autobiographique (l’histoire d’un jeune qui veut devenir acteur comme son père), Alain-Fabien Delon a assuré que ce n’était pas sa vie : « C’est hautement romancé. Je n’ai pas envie de me retrouver dans cette case de fils qui fait une autobiographie trash comme tout plein de gens le font. » OK. Quant à le comparer à son père, non merci, pas trop, ou alors juste un peu : « Je lui ressemble jusqu’à un certain point. Je ne suis pas aussi fermé, je suis plus ouvert que lui. Dès qu’on en est à des décisions sur ma profession ou ma vie, oui je me demande comment, lui, il aurait fait. »

« Papa, dis-moi d’où je sors ? »

Quant au titre même de son roman, De la race des seigneurs, ce n’est pas de la fiction, c’est la réalité. « On n’avait pas de titre en fait, commente avec légèreté (arrogance ?) Alain-Fabien Delon. Mais il nous le répétait assez souvent quand on avait un coup de mou. Je l’appelais pour lui dire : "Papa, dis-moi d’où je sors, dis-moi qui je suis ?" Et il répondait : "Tu es un Delon, oublie pas qui tu es, n’oublie pas d’où tu viens. Et tu es de la race des seigneurs, mon fils". »

Une anecdote qui a agacé nombre de téléspectateurs et internautes, qui ont alors rebaptisé le jeune homme Alain-Fabien… Melon !