«Top Chef»: «Regardez toute cette truffe... », «20 Minutes» était au dîner de la finale

GASTRONOMIE « 20 Minutes » a été invité à la finale de « Top Chef », on vous dit tout sur le repas et ce que l’on en a pensé

Marion Sacuto

— 

Salle de reception pour la finale de Top Chef, Hôtel Royal à Evian
Salle de reception pour la finale de Top Chef, Hôtel Royal à Evian — Marion Sacuto

Le compte à rebours affiche quatre heures, 58 minutes et 35 secondes avant le service des premières entrées en salle. Samuel et Guillaume, les deux finalistes de Top Chef, s’affrontent aux fourneaux depuis dix heures ce matin. « Il faut mettre du peps dans la mayo » annonce Guillaume à ses commis.

A l’hôtel Royal d’Evian qui a été privatisé pour l’événement, la pression commence à monter tandis que les candidats s’activent en cuisine. Ils ont du pain sur la planche : ce soir, en plus des chefs, c’est 100 convives qu’ils devront impressionner.

20 Minutes et quelques journalistes ont été invités à participer à la finale : on a pu goûter les menus et donner notre avis en votant.

Salle de reception pour la finale de Top Chef, Hôtel Royal à Evian
Salle de reception pour la finale de Top Chef, Hôtel Royal à Evian - Marion Sacuto

Chaud devant !

« A trois tout le monde s’assoit. » On se place dans la salle et suivons les instructions de la production. Après une rapide présentation de Stéphane Rotenberg, les serveurs arrivent avec les premières entrées. La salle s’agite, impatiente de piquer dans l’assiette.

Entrées de la finale Top Chef
Entrées de la finale Top Chef - Marion Sacuto

Menu A de Samuel Ravioles de foie gras, noix de Saint-Jacques juste snackée, noisettes grillées et crème de champignon. Les goûts sont là, les Saint-Jacques sont fondantes ; seul hic la sauce un peu trop épicée qui inhibe le goût de truffe et de champignon.

Menu B de Guillaume : Araignée en sandwich, crème de brocoli, pâte de citron jaune et jus réduit. A table les commentaires fusent dans tous les sens, et ça n’a pas beaucoup de sens : « C’est frais et plein de saveurs. Si on me l’avait servi en été je n’aurais pas hésité une seconde entre les deux entrées. », « Il faut mélanger tous les points de sauce pour que ce soit bon. », « C’est une araignée mayonnaise quoi »… Bref, on ne sait pas trop quoi pense de ce plat.

Le dîner a débuté à 20 heures et l’attente entre chaque plat se fait longue. Certains commencent la digestion, d’autres soupçonnent un problème en cuisine. « En tout cas j’espère que le repas finira avant minuit, après le bar de l’hôtel sera fermé. »

A 21 heures 30, les plats sont servis.

Plats de la finale Top Chef
Plats de la finale Top Chef - Marion Sacuto

Menu B : Filet de Saint-Pierre cuit en basse température, épinards, pomme de terre et truffe. « Regardez toute cette truffe » s’émerveille un convive. La cuisson du Saint-Pierre est parfaite, la sauce à la truffe et au bleu relève le tout, et les épinards, quoique un peu amers, sont en harmonie avec le plat.

Menu A : Filet de saumon rôti au miso japonais, mousseline de patate douce, mandarine et chou braisé. Le plat de Samuel enchante les papilles. Le saumon se marie parfaitement avec la sauce yuzu/mandarine et la garniture (qui manque en générosité) est savoureuse. On en redemanderait presque si deux desserts ne suivaient pas le repas.

Les desserts de la finale Top Chef
Les desserts de la finale Top Chef - Marion Sacuto

Menu A : Le chocolat et la pomme, inspiration du tableau de R. Magritte « Le fils de l’homme » 1964. L’habit ne fait pas le goût. Bien qu’impressionnant visuellement la pomme a fait des déçus : « L’insert est givré, je ne retrouve pas le goût de la pomme et il y a trop de crème. »

Menu B : Confit de citron jaune, sorbet citron vert, mousse pralin et meringue acidulée. C’est frais, croquant, l’équilibre des saveurs est réussi mais le dessert est sucré, trop sucré.

Le verdict : c’est l’heure de trancher la poire en deux

A onze heures trente le repas se termine. Chaque convive dispose de dix points à distribuer, trancher entre les deux menus n’a pas été de la tarte. « Personne ne s’est planté. Ça va être dur de choisir » déclare une personne dans la salle.

A notre table, c’est le menu A qui fait l’unanimité. Les deux entrées étaient bonnes, les deux desserts laissaient à désirer, le plat a été déterminant dans l’attribution de la note finale.

Le verdict de 20 Minutes : 6 points pour le menu de Samuel, et 4 pour le menu de Guillaume. L’association saumon/mandarine a été la révélation gustative qui a fait la différence.

Les quatre chefs, Jean-François Piège, Hélène Darroze, Michel Sarran et Philippe Etchebest ont aussi débriefé les menus. « C’était une belle finale. Les deux entrées étaient décevantes, ils nous ont habitués à beaucoup mieux, mais on a retrouvé nos candidats sur les autres assiettes » se confie le chef de brigade de l’équipe jaune.

Pour connaître le verdict, et la victoire de Samuel, les convives devront attendre comme tout le monde la diffusion sur M6, plusieurs mois plus tard. En attentant, dépêchons nous pour le digestif, le bar de l’hôtel est encore ouvert.