«Qui veut gagner des millions?»: «Je suis humble, j'arrive sur la pointe des pieds», confie Camille Combal

INTERVIEW Après « Danse avec les stars », Camille Combal reprend un autre programme emblématique de TF1, « Qui veut gagner des millions ? » et succède à Jean-Pierre Foucault…

Propos recueillis par Benjamin Chapon

— 

Camille Combal présente «Qui veut gagner des millions?» sur TF1
Camille Combal présente «Qui veut gagner des millions?» sur TF1 — CHEVALIN/TF1/SIPA
  • Camille Combal présente désormais « Qui veut gagner des millions sur TF1 ? ».
  • Il aborde l’exercice avec humilité et s’est confié à « 20 Minutes » sur ce moment important de sa carrière.
  • L’animateur n’a pas particulièrement de modèle ou d’idole à la télé et souhaite faire les choses à sa façon, sans pression.

Samedi soir, il fera ses grands débuts dans le costume de présentateur de Qui veut gagner des millions ? Camille Combal revêt ainsi des habits exclusivement portés, en France, depuis 2000, par Jean-Pierre Foucault. Le passage de témoin entre les deux animateurs verra Jean-Pierre Foucault participer au jeu en tant que candidat.

A quelques jours de sa grande première, Camille Combal s’est confié à 20 Minutes sur cette nouvelle étape de sa carrière en pleine accélération.

C’est trop tard pour vous souhaiter la « bonne année » ?

Je prends, je prends. Moi, je prends jusqu’à fin mars par recommandé et jusqu’à mi-avril par Western Union. Donc, oui, clairement, je prends, merci.

2018 était déjà une très bonne année pour vous cela dit…

C’est une année où j’ai changé de chaîne, ça compte toujours dans la vie d’un animateur. J’ai repris un super programme, Danse avec les stars, et Sir Jean-Pierre Foucault, lui-même, m’a recommandé auprès de TF1 pour lui succéder. Alors, oui, effectivement, c’était une année pas mal.

Assumez-vous ce statut de chouchou de TF1 en ce moment ?

Je suis surtout le chouchou de Jean-Pierre Foucault parce que c’est lui qui m’a proposé à TF1 quand il a décidé d’arrêter Qui veut gagner des millions ?. Et ça, c’est un grand honneur, bien sûr. Mais à TF1, je n’ai pas l’impression d’être le plus présent à l’antenne ni le plus gourmand. Je ne suis pas pressé, je prends les choses comme elles viennent.

Oui, et elles viennent bien…

Franchement, j’ai de la marge, je ne fais pas beaucoup d’émissions finalement. Ma vie est cool en ce moment, je ne suis pas débordé. Tout me paraît plus cool dans le rythme après quatre ans de Touche pas à mon poste. Tenir une chronique quotidienne, c’était un boulot de dingue.

Pour vos débuts de présentateur à Qui veut gagner des millions ?, vous avez Jean-Pierre Foucault en candidat. Pensez-vous pouvoir avoir une carrière comme la sienne ?

Aucune chance. L’époque a changé, les gens se lassent vite. Tout est plus rapide, on est dans l’immédiateté, pas dans la durée. Une carrière comme celle de Jean-Pierre c’est vraiment exceptionnel, ça n’arrivera plus.

Est-ce qu’il est un modèle pour vous ?

Je pourrais dire oui mais je préfère dire que je le respecte et l’admire. Lui-même ne croit pas trop aux modèles. Le seul conseil qu’il m’a donné c’est d’être moi-même, de faire les choses à ma manière, d’être naturel, et de ne surtout pas chercher à refaire du Foucault. J’ai énormément de respect pour plein d’animateurs, d’hier et d’aujourd’hui, mais je n’ai pas grandi en étant fasciné par le monde de la télé. Je viens de la montagne, mon idole c’était Edgar Grospiron !

Le jeu est très codifié, tout comme Danse avec les stars d’ailleurs. Comment avez-vous trouvé votre place là-dedans ?

Je me sens à l’aise dans tout a priori. Danse avec les stars et Qui veut gagner des millions ?, ce sont deux chances uniques pour moi, il y a la place pour s’éclater. Mais ma priorité, c’est que les gens retrouvent le jeu qu’ils aiment. Moi aussi j’aurais préféré que Jean-Pierre continue, mais comme il arrête, je dois faire en sorte de préserver ce programme avec lequel on a tous grandi. Je ne me sers pas du programme pour faire mon truc. Au contraire, je vais faire les choses à ma façon pour rendre service au programme. Je suis humble, j’arrive sur la pointe des pieds.

Il faut rester plutôt sage dans ce jeu. Ça vous convient ?

Bien sûr. Les candidats sont parfois très stressés, je l’ai vécu. Il faut respecter les candidats, garder des moments de silence. Et puis aussi parfois détendre l’atmosphère. Il faut vraiment un bon dosage parce que ce qu’on aime aussi dans Qui veut gagner des millions ?, ce sont les moments d’intensité, de tension.

Vous introduisez un nouveau joker. De quoi s’agit-il ?

C’est « Le feeling de Camille ». Ça existe déjà dans la version anglaise de Qui veut gagner des millions ?. En plus du « 50/50 », « l’appel à un ami » et le « vote du public », les candidats pourront me demander mon avis sur une question. Mais comme je ne connais presque jamais la réponse, ça ne les aide pas beaucoup (rires). Ce n’est pas un vrai joker franchement, mais ça détend parfois un peu l’atmosphère. Jean-Pierre Foucault a plus de connaissances que moi. « Le feeling de Jean-Pierre », ça aurait été utile, mais là…

Vous travaillez aussi à l’adaptation de Carpool Karaoké pour TF1. Ça en est où ?

On est en phase de réflexion, de recherche. On ne sait pas encore dans quel cadre ça ira, sans doute un divertissement, mais ce qui est sûr c’est que ça sera un format inédit.