Combat: Cyril Hanouna veut affronter Barthès, Chabat et JoeyStarr sur un ring

CYRIL HANOUNA La star de C8 propose un combat face à toutes les célébrités avec qui il est en conflit plus ou moins ouvert…

JLD

— 

L'animateur de «Touche pas à mon poste», Cyril Hanouna.
L'animateur de «Touche pas à mon poste», Cyril Hanouna. — J.E.E/SIPA

2019 sera-t-elle l’année des combats entre stars ? En tout cas, la confrontation sur un ring prévu entre Booba et Kaaris semble avoir pas mal inspiré Cyril Hanouna. L’animateur-star de C8 s’est dit qu’il reprendrait bien un peu de populisme en ce début d’année et propose ni plus ni moins qu’un combat entre lui et Alain Chabat, Yann Barthès et Joey Starr réunis.

Un projet de combat humaniste

« Je fais un appel », a-t-il déclaré à ses chroniqueurs lundi soir dans son émission Touche Pas à Mon Poste (ou TPMP), lundi soir. « Si Yann Barthès veut combattre contre moi, si Alain Chabat veut combattre contre moi, si JoeyStarr veut combattre contre moi. S’ils veulent combattre même tous les trois en même temps contre moi, il n’y a aucun souci. »

Niveau affiche, on est loin d’un John Cena versus Undertaker à Wrestlemania ou d’un Floyd Mayweather contre Pacquiao (bon même si ces deux combats furent décevants, diront les puristes), mais cela permettrait peut-être de régler pas mal de guéguerres. D’abord, la bataille des audiences à laquelle se livrent depuis des années l’émission de Quotidien de Barthes et TPMP. Ensuite, la guerre d’ego entre Chabat et « Baba », ce dernier ayant mal pris que l’ex-comédien des Nuls affirme ne pas vouloir l’inviter dans son émission Burger Quizz. Et pour JoeyStarr, les deux célébrités ont passé la fin d’année à s’insulter et se provoquer, pendant que vous tartiniez votre foie gras.

Mais ne sous-entendez pas que c’est juste de la pub. Car accrochez-vous bien, ce combat se veut solidaire des catégories sociales en difficultés. En effet, « Baba » assure que ces combats serviraient la bonne cause, évoquant son projet de collecte de fonds pour aider les gilets jaunes, baptisés « banque du cœur ». C’est beau l’humanisme quand même.