Le chanteur Bilal Hassani.
Le chanteur Bilal Hassani. — odo.jpg

MUSIQUE

Eurovision: Bilal Hassani archi-favori pour représenter la France

Le chanteur de 19 ans écrase la concurrence en audience. Sa chanson « Roi » cumule à plus de deux millions de vues sur Youtube…

Bilal Hassani est un homme pressé. A 19 ans, le chanteur est l’immense favori pour représenter la France à l’ Eurovision. Son single, Roi, qu’il chantera donc pour l’évènement s’il est choisi, cumule à 1,6 million de vues sur sa chaîne Youtube ce mardi alors qu’il a été publié vendredi dernier. Sur la chaîne officielle Destination Eurovision, la chanson atteint les 830.000 vues. Soit un total cumulé astronomique de plus 2,4 millions.

Ses concurrents les mieux placés, Emmanuel Moire et Chimène Badi, plafonnent en cumul à un peu plus de 100.000 vues chacun. Loin, très loin, des chiffres de Bilal Hassani, seul sur son Everest.

Une communauté active et nombreuse

Mais alors qui est ce gonze qui affole les compteurs et relègue la concurrence à des kilomètres ? Bilal Hassani s’est fait initialement connaître en participant à The Voice Kids en 2015. Depuis, il s’est construit une large communauté sur les réseaux sociaux. Près de 700.000 abonnés sur Youtube, 260.000 sur Instagram et 94.000 sur Twitter, le chanteur est partout et en profite pour inciter ses fans, très actifs aussi sur les réseaux, à écouter en masse son single.

Sa reprise du tube de l’été Djadja, accompagné de déhanchés ravageurs à faire pâlir Shakira, avait notamment cartonné avec 4,5 millions de vues. Consécration ultime, la chanteuse Aya Nakamura intervient dans le clip de Roi, approuvant le style et la démarche de Bilal Hassani.

Artiste assumant totalement son look androgyne, ses perruques et ses mimiques, sa chanson, co-écrite avec le duo Madame Monsieur, traite justement de l’acceptation de soi, d’aller au-delà du regard des autres et de s’aimer comme on est, en envoyant paître les gens que ça dérange (et que ça ne regarde pas).

Cyber-harcèlement et profondeur de texte

Alors oui, dis comme ça, ça sonne un peu cucul la praline, mais cela colle bien avec l’histoire du chanteur, qui évoque d’ailleurs sur Instagram « Un message important pour [lui]. »

Et en effet, quand on sait le cyber-harcèlement que le chanteur subit (certains invitant notamment à faire des "Bataclan" dans ses concerts​), des paroles comme

« Moi je suis,
Le même depuis tout petit,
Et malgré les regards les avis,
Je pleure je sors et je ris. »

 

apparaissent de suite comme un peu plus profondes et chargées d’émotion. De toute façon, autant que vous aimiez, vu le nombre de vues d’avance, c’est très probablement lui qui représentera le pays.