«Les Reines des enchères» vs «Affaire conclue»: Une copie conforme?

TELEVISION Ce lundi après-midi, M6 lance une nouvelle émission avec un principe de vente aux enchères similaires à celui d'« Affaire conclue » qui cartonne sur France 2…

Clio Weickert

— 

«Les reines des Enchères » sur M6 viennent concurrencer «Affaire conclue» sur France 2.
«Les reines des Enchères » sur M6 viennent concurrencer «Affaire conclue» sur France 2. — Marianne ROSENSTIEHL/M6/GILLES SCARELLA FTV
  • M6 lance ce lundi à 17h40, un tout nouveau programme : « Les Reines des enchères ».
  • « 20 Minutes » a comparé ce programme avec « Affaire conclue » une émission de vente aux enchères diffusé sur France 2 à 16h15.

M6 surfe sur la vague des bonnes affaires. Ce lundi, à 17h40, la chaîne lance un tout nouveau programme, Les Reines des enchères, présenté par Cristina Cordula. « Depuis plusieurs mois, la nouvelle grande tendance c’est de vendre ou d’acheter des vêtements et des accessoires de mode d’occasion, à des prix beaucoup plus accessibles que le prix neuf », constate la voix off de l’émission en introduction. Par conséquent, M6 a eu l’idée de proposer à des particuliers, de vendre aux enchères des pièces de leur dressing.

Une idée prometteuse, qui n’est toutefois pas sans rappeler le concept d’un programme qui cartonne depuis des mois sur France 2 : Affaire conclue. Animée par Sophie Davant, cette émission propose à des particuliers, de vendre aux enchères des objets pouvant aller de l’œuvre d’art au meuble ancien en passant par les services en porcelaine… Si Cristina Cordula a assuré au Parisien ne pas avoir pensé aux ressemblances en créant l’émission, Pierre-Jean Chalençon, un expert officiant aux côtés de Sophie Davant, a estimé que la chaîne avait « totalement pompé le concept », rapporte le quotidien. L’émission Les Reines des enchères est-elle une copie conforme d’Affaire conclue 20 Minutes, qui a pu visionner le premier épisode, a comparé les deux programmes.

Le concept

Pas de mystère concernant le concept, – le titre en dit relativement long sur le sujet —, comme sur France 2, les participants proposeront leurs biens aux enchères, et s’en remettront donc aux plus offrants. A la différence d’Affaire conclue où les acheteurs sont des professionnels (brocanteuses, collectionneurs…), les douze acheteuses potentielles qui se battront sur M6 n’en sont pas et le font par goût de la mode. Autre différence de taille, contrairement à France 2, M6 pousse le concept jusqu’au bout en mettant en scène un commissaire-priseur, Serge, qui, comme lors de véritables enchères, anime et clôture les ventes. Il est d’ailleurs intéressant de constater que la sixième chaîne a fait appel à un homme et non à une femme pour ce rôle d’importance, au beau milieu d’un plateau exclusivement féminin.

Le déroulement

Comme sur France 2, le programme de M6 débute par la présentation de la vendeuse, de l’objet en vente et de son prix d’achat. Une ou un expert analyse ensuite le produit, l’estime, et donne des informations supplémentaires sur la pièce. Dans le premier épisode, l’experte explique notamment l’histoire du « strass », devant une Cristina Cordula complètement éberluée (« Ah bon mais je ne savais pas ma chérie ! »). Comme dans Affaire conclue, la vendeuse se rend ensuite sur le plateau pour soumettre son objet à douze acheteuses, qui quelques jours plus tôt, ont pu découvrir les vêtements et accessoires en vente. Le commissaire lance ensuite les enchères, les acheteuses enchérissent, et la vente se conclut ou non.

Le rôle de la présentatrice

Dans Affaire conclue, Sophie Davant accompagne les vendeurs du début à la fin, pendant l’estimation, et juste après la vente. Dans Les Reines des enchères, Cristina Cordula est relativement présente, mais hors plateau. Comme dans Les Reines du shopping, l’une de ses émissions phares, elle intervient dans des pastilles vidéos, commente la qualité des pièces soumises aux enchères, et donne son avis sur les looks appropriés pour les porter. Elle ne rencontre pas les candidates et ne les accompagne pas. Dans ce sens, l’émission manque peut-être un poil de partage et de convivialité.

L’univers

Deux mondes s’affrontent : l’histoire et les antiquités d’un côté, les sapes et les crêpages de chignon de l’autre. Si l’estimation des vêtements mais aussi les aspects écologiques et financiers de la démarche sont intéressants, Les Reines des enchères mise beaucoup (trop ?) sur les batailles entre vendeuses, prêtes à tout pour s’offrir une paire d’escarpins Yves Saint Laurent. Une vision quelque peu caricaturale… D’autant que la chaîne parie sur un univers essentiellement féminin, la mode et le style étant visiblement réservés aux femmes. La chaîne dégainera-t-elle un numéro spécial « hommes » ?

Verdict

Les Reines des enchères ne manque pas de similitudes avec Affaire conclue, mais difficile de faire autrement avec un concept autour des enchères - il faut forcément passer par la présentation de l’objet, son estimation et la vente en elle-même… M6 cible clairement un public féminin, du moins sensible à la mode, quand France 2 se veut plus généraliste. Que les téléspectateurs et les fans d’enchères se rassurent, ils n’auront pas à choisir entre les deux. Si Affaire conclue est diffusée entre 16h15 et 17h50, Les Reines des enchères débarqueront à 17h40, tout le monde pourra donc s’y retrouver. Ouf !