«Patron incognito»: Nouveaux stratagèmes et big boss pour la sixième saison

EMISSION L’émission revient ce mardi, à 21 heures, sur M6, pour une sixième saison. Le patron des restaurants Léon de Bruxelles ouvre le bal…

Ophélia Pinto

— 

Laurent Guillard, patron des restaurants Léon de Bruxelles dans son costume habituel (à g.) et grimé pour participer à «Patron incognito».
Laurent Guillard, patron des restaurants Léon de Bruxelles dans son costume habituel (à g.) et grimé pour participer à «Patron incognito». — CAPTURE D'ECRAN/ENDEMOL
  • La sixième saison de Patron incognito est lancée ce mardi à 21 heures sur M6.
  • Des dirigeants d’entreprises se griment pour évoluer au sein de leurs salariés et se confronter à leur quotidien sans être reconnus.
  • Laurent Guillard, le patron de la chaîne de restauration Léon de Bruxelles ouvre le bal de cette saison 6.

Pour son grand retour sur M6 ce mardi à 21 heures, elle ne veut pas passer inaperçue. Lancée en 2012, l’émission Patron incognito, dans laquelle des dirigeants d’entreprises se griment afin d’évoluer auprès de leurs salariés sans être reconnus, réunit pas moins de trois millions de téléspectateurs à chaque numéro.

Pour cette sixième saison, l’équipe de tournage a modifié le dispositif pour éviter que le patron ne soit démasqué par ses employés. Elle se présente dans l’entreprise en prétextant le tournage d’un reportage pour M6, faux journaliste à la clé. Pour brouiller les pistes, des séquences absolument inutiles sont tournées, notamment des interviews de salariés. Le patron incognito est donc simplement une nouvelle recrue dont l’arrivée dans la boîte n’a rien à voir avec le tournage. Et pour lever tout doute, les interventions répétées du faux journaliste permettent de détourner l’attention des salariés.

Encore faut-il convaincre des dirigeants qui acceptent de jouer le jeu. « Trouver des patrons qui acceptent de se prêter à l’exercice de quitter leur bureau et d’aller sur le terrain en mettant une perruque, c’est très compliqué. Mais on y est parvenu cette année avec des enseignes dont on est très fiers », s’enorgueillit Angélique Sansonnetti, directrice de programmes chez Endemol.

« Un rapprochement entre salariés et patron »

Pour cette nouvelle saison, la production a réussi à affubler de fausses barbes et autres postiches les chefs de quatre grandes enseignes : Léon de Bruxelles, Franprix, Leonidas ou encore Rent a Car. Des marques bien connues des téléspectateurs qui vont pouvoir découvrir une partie des coulisses sur M6.

Ce mardi, Laurent Gillard, patron des restaurants Léon de Bruxelles, ouvre le bal. Créée en 1893, cette chaîne de restauration française spécialisée dans les moules frites compte désormais 80 restaurants et 1.500 collaborateurs en France. Souhaitant ouvrir 20 restaurants supplémentaires, il va se rendre dans trois enseignes afin de découvrir la réalité du terrain au contact de ses salariés. Il se fera passer pour Pierre Langlois, le futur directeur adjoint d’un des restaurants.

Ces immersions seront l’occasion pour les patrons de faire de belles rencontres, assure la chaîne. Frédéric de Vincelles, directeur des programmes de M6, avance que Patron incognito « œuvre à une meilleure compréhension, un rapprochement entre salariés et patron ». Un programme qui prend une résonance particulière dans un contexte de forte contestation sociale et salariale.