«Le Grand échiquier» jeudi soir sur France 2, le retour raté de la télé d'autrefois

ENNUI Jeudi soir, France 2 relançait une de ses émissions historiques, «Le Grand échiquier», et a un peu oublié de moderniser la version originale...

Claire Barrois
Le canapé incroyablement moderne du «Grand échiquier».
Le canapé incroyablement moderne du «Grand échiquier». — GILLES SCARELLA FTV

Jeudi soir, France 2 diffusait le retour du Grand échiquier, présenté par Anne-Sophie Lapix. L’émission créée par Jacques Chancel dans les années 1970 renaissait de ses cendres, pour le plus grand plaisir des nostalgiques de la télévision de l’époque, réputée de meilleure qualité de par les invités présents et le temps qu’on leur accordait pour parler. Mais est-ce que ça a vraiment fonctionné ?


Le magazine a réuni 2 millions de téléspectateurs, soit 10,5 % de part d’audiences, loin derrière TF1 avec Balthazar, qui a réuni 6 millions de téléspectateurs (29,1 % de part d’audiences). Un démarrage timide qui n’est ni un franc succès, ni une catastrophe. Et d’ailleurs, sur Twitter, les avis sont partagés.

L'école des pas fans

Le souvenir de Jacques Chancel plane encore sur la télévision d’aujourd’hui. Sa présence dans le poste semble correspondre à l’âge d’or de la télévision, âge d’or après lequel on court en vain depuis. Pour les trentenaires, l’âge d’or, c’est celui de Jacques Martin. Et la pâle imitation de L’Ecole des fans diffusée en ce moment sur nos écrans aurait dû nous apprendre une leçon : arrêter de tenter de ressusciter les émissions à succès.


La roue de la fortune, Le juste prix et les émissions qui ont tenté, et manqué, un retour ont un point commun : elles avaient marqué leur époque mais n’avaient pas su s’adapter à la nôtre. Si certains téléspectateurs ont été satisfaits par la programmation du Grand Echiquier, beaucoup ont déploré son rythme trop lent et sa réalisation à l’ancienne. Alors France 2, à quand une émission culturelle de service public de qualité et dans son époque ?