VIDEO. Miss France 2019: Pourquoi Annabelle Varane, Miss Nord-Pas-de-Calais, va gagner le concours

PRONOSTIC Par rapport aux autres concurrentes, Miss Nord-Pas-de-Calais a certains avantages qui lui donnent quelques longueurs d’avance…

Mikaël Libert
— 
Annabelle Varane, Miss Nord-Pas-de-Calais.
Annabelle Varane, Miss Nord-Pas-de-Calais. — F.Lo Presti / AFP
  • La 72e élection de Miss France aura lieu, samedi, au Zénith de Lille.
  • Annabelle Varane, sœur du champion du monde de football, Raphaël, va représenter le Nord-Pas-de-Calais.
  • Le sacre d’une quatrième nordiste sur les cinq dernières années n’est pas exclu, Annabelle Varane ayant quelques avantages sur les autres candidates.

Une élection jouée d’avance ? Samedi, c’est au Zénith de Lille que sera couronnée Miss France 2019. Parmi les trente concurrentes, deux représentent la région des Hauts-de-France : Assia Kerim pour la Picardie et Annabelle Varane pour le Nord-Pas-de-Calais. Cette dernière fait partie des favorites, pour des raisons qui font déjà grincer quelques dents.

C’est la « sœur de »

La France entière connaît déjà le nom de Varane, associé au prénom Raphaël, on ne vous apprend rien. C’est d’autant plus vrai depuis la dernière Coupe du monde de football. Notre Miss régionale est bien la sœur d’un champion du monde et, même si elle fait tout pour s’en détacher, on ne va pas effacer ça de l’esprit des gens d’un coup de baguette magique. Pour autant, le sentiment est partagé chez les internautes de 20 Minutes entre ceux pour qui « la sœur de Raphaël Varane le footeux » est privilégiée et ceux estimant qu’elle « n’aura pas la couronne grâce à son frère ».


Le lobby Nordiste

Avec trois gagnantes sur les quatre dernières années, les Miss France nordistes vont bientôt pouvoir monter un club. Font-elles pour autant du lobbying pour favoriser la nouvelle venue ? Sans doute pas. Mais, samedi, elles ne seront pas les seules Nordistes à graviter autour de l’élection. Une autre est même très bien placée :  Line Renaud. Notre star régionale est en effet présidente de ce jury 2019, exclusivement féminin. Un poste clé, surtout quand il s’agira de passer la première phase de sélection qui déterminera les douze finalistes.


L’avantage mathématique

L’ancienne région Nord-Pas-de-Calais est, avec plus de 4 millions d’habitants, la 4e région la plus peuplée de France. En version Hauts-de-France, on passe même à la 3e place (6 millions), derrière l’Ile-de-France et Auvergne-Rhône-Alpes. Un avantage numérique qui a déjà fait preuve de son efficacité, notamment pour l’élection de Maëva Coucke en 2017.


Lors du premier tour, cette dernière n’était arrivée que 4e dans les votes du jury. C’est le vote du public, comptant pour 50 % dans le classement, qui lui avait permis de talonner miss Ile-de-France. Et comme au second tour, seul le vote du public compte, Maëva l’avait emporté haut la main.

Sylvie Tellier, directrice du comité Miss France, a pourtant déclaré à propos d’Annabelle Varane : « Elle vient quand même d’une région où il y a eu trois gagnantes en quatre ans et qu’au niveau probabilité, elle était mal barrée. » Point de vue que ne partage pas Kélim, un lecteur de 20 Minutes : « Si elle est dans les 12 [premières], une immense majorité des gens de la région va voter pour elle. » CQFD.