Les prétendantes à la couronne derrière la couronne de Miss France 2019.
Les prétendantes à la couronne derrière la couronne de Miss France 2019. — Laurent VU/SIPA

SELECTION

Miss France 2019: Voici qui vous retrouverez dans les douze présélectionnées et pourquoi

« 20 Minutes » vous explique les dessous de la sélection des douze finalistes…

  • Un jury de présélection décide du Top 12 avant l’élection de Miss France en direct sur TF1.
  • Cependant, les membres de ce jury apprennent qui sont les sélectionnées en même temps que les téléspectateurs.
  • 20 Minutes vous explique comment cette sélection est faite.

Vous avez vraiment cru qu’on vous donnerait les noms ? Vous êtes naïfs, ou adeptes de la théorie du complot. Car les noms des douze jeunes femmes présélectionnées qui auront la chance de continuer à concourir au titre de Miss France 2019 restent secrets presque pour tout le monde, jusqu’à ce qu’ils soient donnés le soir de l’élection, le 15 décembre, en direct sur TF1. Vous ne nous croyez toujours pas ? On vous explique exactement comment ça se passe.

Miss France, ce sont trente jeunes filles élues dans toutes les régions de France. Jusqu’ici, vous suivez. Mais pour obtenir le titre suprême, elles doivent montrer tout un tas de qualités. Pour être sûr de ne pas tomber sur n’importe qui, l’organisation Miss France a deux moyens de contrôle :

  • La délation : « On ne fait pas d’enquête, en plus on n’a pas besoin, nous expliquait Sylvie Tellier il y a quelques mois. La délation se fait beaucoup, par des miss déçues, ou des voisins, et on reçoit des piles d’enquêtes sur les miss. »
  • L’observation : Le voyage des miss sert à ça : « On regarde tout, plaisante la directrice générale de Miss France. Plus particulièrement l’esprit de camaraderie, l’élégance, les bonnes manières, la photogénie, la façon de marcher… »

 

Mais qui regarde tout ? Sylvie Tellier, Caroline Gavignet, la productrice de Miss France, et ses équipes, les coiffeurs, maquilleurs, chaperons. Tous ceux qui ont côtoyé les miss dans leur mois de préparation et vont être amenés à travailler avec la miss élue. Pour résumer, Sylvie Tellier nous expliquait qu’elle n’avait pas franchement envie de passer un an avec une fille pas très agréable… Mais concrètement, quand et comment sont choisies les douze élues ?

Saisir l’enjeu

Un ou deux jours avant le prime, les miss régionales doivent se maquiller et se coiffer elles-mêmes, vêtues de leur plus belle robe (pour voir si elles ont bon goût) avant de se présenter devant le jury de présélection. Devant ce jury, elles doivent expliquer leurs motivations pour devenir miss et faire un petit discours. Pour celles qui ne se sentent pas prêtes, c’est le moment de se désister.

« Il y a des filles qui prennent les choses à la légère et qui n’ont pas compris l’enjeu : une fois Miss France, elle sera sollicitée au quotidien et devra savoir s’adapter à toute situation, souligne Caroline Gavignet. On offre la possibilité aux miss de se rendre compte que ce n’est pas fait pour elles et de nous dire qu’elles ne souhaitent pas devenir Miss France. » L’année dernière, l’une des favorites a profité de ce moment pour renoncer. Le jury l’avait remerciée de laisser sa place à une fille plus motivée.

Le secret bien gardé jusqu’au prime

Pour revenir à nos moutons, « les chaperons nous remontent ce qui ne va pas avant le jury de présélection », rappelle Caroline Gavignet. Retards, indiscipline, mauvais esprit, manque de soin… Ce sont de petits détails pour certaines, mais de gros handicaps pour d’autres. Et la miss doit honorer un certain nombre de partenariats entre l’organisation Miss France et les marques durant l’année. Il n’est pas question de les décevoir.

Le jury doit donc voter en son âme et conscience. Pour Sylvie Tellier, « le résultat au test de culture générale est très important, mais ça l’est moins pour la production par exemple », déclare-t-elle. Chacun glisse les douze noms des jeunes femmes qu’il estime digne de faire une bonne Miss France dans une enveloppe, sans avoir le droit de consulter les autres membres du jury ni de les informer de son choix, sous contrôle d’un huissier de justice.

Si certains choix sont évidents pour tous, que les membres du jury ont souvent une intuition sur les douze qui vont se détacher, seuls l’huissier et Sylvie Tellier connaissent le résultat des votes. « On apprend le résultat en même temps que les téléspectateurs », soutient Caroline Gavignet. Revient au jury présent dans le zénith le choix des cinq finalistes. « Ensuite, le choix final va aux téléspectateurs, et je crois qu’on est le seul concours au monde à faire ça », rappelle Caroline Gavignet. Un complot ? Quel complot ?