VIDEO. «Gilets jaunes»: Une journaliste de «Quotidien» violemment prise à partie par un manifestant

MANIFESTATION « Quotidien » identifie ce « gilet jaune » comme Yvan Benedetti, président du groupuscule d’extrême droite l’Œuvre française…

C.W.

— 

Salhia Brakhlia, journaliste pour «Quotidien», a été prise à partie par un manifestant samedi à Paris.
Salhia Brakhlia, journaliste pour «Quotidien», a été prise à partie par un manifestant samedi à Paris. — CHRISTOPHE CHEVALIN

Alors qu’elle couvrait les manifestations parisiennes des «gilets jaunes» samedi dernier, Salhia Brakhlia, une journaliste de Quotidien, l’émission de Yann Barthès sur TMC, a violemment été prise à partie par un manifestant. Dans une vidéo postée sur Twitter lundi, l’émission a identifié ce « gilet jaune » comme Yvan Benedetti, président du groupuscule d’extrême droite l’Œuvre française.

« Petit moment de douceur ce matin »

Dans cette vidéo, on découvre un manifestant alpaguer la journaliste de Quotidien. « Pour qui vous bossez ? », lui lance-t-il. Face à Salhia Brakhlia qui lui demande de se calmer, l’homme poursuit. « C’est le Petit quotidien, c’est ça ? C’est le Quotidien ! Vous allez cracher sur nous ! Barrez-vous ! Barrez-vous ! », hurle le manifestant, en avançant vers la journaliste.

Sur Twitter, un compte non certifié mais au nom d'Yvan Benedetti, a réagi à la publication de cette vidéo. « Petit moment de douceur ce matin : Entre le journaliste cocaïne LGBT Yann Barthès du "petit Journal" aujourd’hui "Quotidien" et nous, c’est une longue histoire d’amour… T’inquiètes, on ne t’oublie pas ! », est-il écrit.