«DALS»: «Avec Denitsa, la clé du succès, c’était la joie», confie Clément Rémiens

INTERVIEW Clément Rémiens, de « Demain nous appartient », a remporté la saison 9 de « Danse avec les stars », samedi soir…

Propos recueillis par Laure Beaudonnet

— 

Clement Remiens pour «Danse avec les Stars 2018» TF1 à Paris, France.
Clement Remiens pour «Danse avec les Stars 2018» TF1 à Paris, France. — SIPA
  • Clément Rémiens et Denitsa Ikonomova ont remporté la finale de Danse avec les stars.
  • L’acteur de Demain nous appartient a remporté cette compétition avec 60 % des voix, offrant, par la même occasion la quatrième victoire à sa partenaire.
  • Il se confie à 20 Minutes à l’occasion de cette victoire.

Le comédien Clément Rémiens de Demain nous appartient a remporté la finale de la saison 9 de Danse avec les stars samedi soir sur TF1, devant l’ex Miss France  Iris Mittenaere. Après dix semaines de dancefloor, l’acteur, qui partait de zéro, a remporté la compétition haut la main, offrant, par la même occasion la quatrième victoire à sa partenaire, la danseuse Denitsa Ikonomova.

Vous attendiez-vous à gagner cette finale hier soir ?

Oui et non. Il y a toujours un espoir. Ce qu’on attendait avec Denitsa, c’était d’aller jusqu’en finale. Je voulais aller le plus loin possible, faire toutes les chorégraphies, toutes les danses. Et quand on a su qu’on allait en finale, on était très heureux et moins stressés. La tension est un peu descendue.

Comment avez-vous vécu cette victoire ?

Notre réaction est drôle. On a fermé les yeux tous les deux. J’avais prévenu que je ne pouvais pas regarder les statistiques. Elle m’a suivi, on a tous les deux fermé les yeux et au moment où j’ai rouvert les yeux, on a dit mon nom. C’était un moment particulier, j’ai vraiment des images fixes dans la tête.

Comment avez-vous vécu le fait de devoir concilier le tournage de « Demain nous appartient » avec les entraînements ?

Ca a été assez rude, j’ai beaucoup tourné. Le mois d’octobre a été mon mois le plus rempli sur Demain nous appartient. A cause de moi, Denitsa était en jet-lag. En fait ça donne de l’énergie, je ne réfléchissais plus. Je tournais, je dormais, je mangeais… Je n’ai pas énormément dormi, je n’ai pas fait de grasse matinée. D’autant que quand on danse le soir, on est encore excité, on n’arrive pas à dormir, et après il faut apprendre les textes.

Quel était votre niveau à la base ?

Je n’avais jamais fait de danse donc je n’avais aucun niveau. Je ne connaissais même pas l’existence du foxtrot. Le plus dur ça a été d’apprendre des pas, les différents types de danse, les cadres. Différencier les danses latines et les danses standards… Je suis content d’avoir vu une évolution, d’avoir commencé à zéro et d’avoir fini à ce niveau.

Sur Twitter, des internautes ont semblé déçus de ne pas voir un baiser. Est-ce quelque chose que vous auriez pu faire ?

Je pense que c’est très dangereux de faire ça. Ca a déjà été fait plusieurs fois dans Danse avec les stars. Mais non, je ne l’aurais pas fait. Pourquoi j’aurais fait ça ? Vous savez, on se représente en tant que personnalité. Je suis mis en avant parce que je m’appelle Clément, et elle, parce qu’elle s’appelle Denitsa.

Quelle est la suite pour vous ?

Pour l’instant, je ne tourne pas. Un peu de repos. On verra ce qu’on va me proposer. J’espère avoir un agenda bien rempli, faire des choses qui me plaisent… Je suis très curieux de tout. J’aimerais bien aussi m’engager pour l’écologie, c’est très important. J’ai envie de me renseigner et d’utiliser ma notoriété pour en parler. On a organisé un événement pour nettoyer un port à Sète et, avec l’aide de la mairie, on a ramassé quatre tonnes de déchets. J’aimerais bien continuer là-dessus.

Quel est votre conseil pour les futurs candidats de « Danse avec les stars » ?

Avec Denitsa, la clé du succès, c’était la joie. Je pense qu’on a mis beaucoup de passion dans toutes les danses et dans tout ce qu’on a fait. C’est, je pense, ce qui a fait qu’on est allé le plus loin possible. On a pris énormément de plaisir. Il ne faut pas le faire pour la gagne.