«Rendez-vous en terre inconnue», c'est fini pour le présentateur Frédéric Lopez

DERNIERE Le présentateur Frédéric Lopez quitte l’émission « Rendez-vous en terre inconnue », qu’il animait depuis quatorze ans…

C.B. avec AFP
— 
Frédéric Lopez en Colombie avec Thomas Pesquet pour le dernier «Rendez-vous en terre inconnue».
Frédéric Lopez en Colombie avec Thomas Pesquet pour le dernier «Rendez-vous en terre inconnue». — Jean Michel TURPIN

Rendez-vous en terre inconnue avec Frédéric Lopez, c’est terminé. Pour la dernière de l’émission, le 4 décembre, l’animateur est parti en Colombie, chez les Kogis, en compagnie du spationaute Thomas Pesquet. Il a choisi pour lui succéder Raphaël de Casabianca, ex-animateur d’Echappées belles, émission de voyage sur France 5.

Après Zazie, Gilbert Montagné, Kev Adams ou Sylvie Testud, Thomas Pesquet s’est prêté cet été au jeu de l’émission qui emmène deux fois par an une célébrité à la rencontre d’un peuple autochtone. Si le scientifique annonce dès le départ n’être « pas très émotif », c’est un Frédéric Lopez à fleur de peau qui apparaît à l’écran.

En Mongolie avec Mélanie Doutey, au moment de la transhumance, je me suis vu pleurer tout seul sur mon chameau. Je pensais me blinder avec le temps, c’est le contraire qui s’est passé ».

Les Kogis vivent repliés dans les hautes vallées de la Sierra Nevada de Santa Marta. Derniers héritiers des Tayronas, un groupe amérindien précolombien, ils ne sont plus que 12.000 environ. Un choix en « hommage » aux convictions du présentateur à l’origine de l’émission, selon Franck Desplanques, son rédacteur en chef, qui a expliqué que le « message » écologique des Kogis était « un condensé de tout ce qu’on a essayé de dire ces dernières années ».

« Quelque chose de fou »

La rencontre improbable entre un peuple vivant en autarcie et l’ex-locataire de la station spatiale internationale donne lieu à d’étonnants échanges sur la protection de l’environnement, « terre mère » des Kogis. « J’étais entre l’astronaute et le chaman, quelque chose de fou » se souvient le présentateur.

« Quand ils doivent couper un arbre ou déplacer des pierres pour construire un pont, ils replantent un autre arbre, remettent des pierres. Ils demandent d’abord à la nature s’ils peuvent le faire, explique Thomas Pesquet. Pour des raisons complètement opposées, eux pour des raisons de tradition, moi pour des raisons scientifiques et techniques, on s’est retrouvés sur les mêmes sujets. »

« Raconter les coulisses du programme »

Frédéric Lopez, visage de l’émission depuis 2004, a avoué que l’idée de son départ lui « trottait dans la tête » depuis deux ans, sur fond de pressions budgétaires de la chaîne. L’animateur restera producteur de l’émission, et travaille actuellement sur un roman autobiographique qui sera édité chez Arènes, pour « raconter les coulisses de ce programme » et « tout le reste ».

Quant à son remplaçant Raphaël de Casabianca, il a déjà pris ses fonctions et est parti en septembre pour l’Inde, avec l’acteur-réalisateur Franck Gastambide (Taxi 5, Les Kaïra).