«Demain nous appartient» bat son record d'audience: Comment la série est devenue une tragédie

DRAME Le feuilleton de TF1 bat tous les records d’audience et tient les téléspectateurs en haleine avec des intrigues éprouvantes…

Benjamin Chapon

— 

Ingrid Chauvin dans un épisode dramatique de «Demain nous appartient».
Ingrid Chauvin dans un épisode dramatique de «Demain nous appartient». — FABIEN MALOT/TELSET/TF1

De l’amour et des drames. La recette des trois grands feuilletons de début de soirée est la même et consiste à malmener ses personnages, et ses téléspectateurs, avec de nombreux rebondissements. Plus belle la vie, Un si grand soleil et Demain nous appartient sont ainsi désormais bien installés dans le panorama des téléspectateurs français. A tel point que, si le cœur vous en dit, vous pouvez enchaîner les séries de France 3, TF1 et France 2, dans cet ordre, chaque soir puisque leurs horaires de diffusion ne se chevauchent pas.

Dans ce paysage, la série de TF1 tire malgré tout son épingle du jeu avec les meilleures audiences. Et de loin. Mardi soir, Demain nous appartient a ainsi battu un nouveau record en nombre de téléspectateurs en franchissant pour la première fois la barre des 4 millions de fans.

Une sortie de route salutaire

Pourtant, outre l’horaire et la chaîne, peu de chose semblent distinguer Demain nous appartient de son aînée Plus belle la vie. Les deux feuilletons partagent les mêmes ficelles scénaristiques et les mêmes producteurs. Mais les fans, eux, font la différence. Depuis la rentrée, Demain nous appartient a renoué avec ses débuts explosifs en retrouvant un fil d’intrigue particulièrement dramatique qui la font pencher  vers la tragédie, là où Plus belle la vie s’est installé dans un registre plus « léger ».

Ce « virage » scénaristique, Demain nous appartient l’a pris lors d’une… sortie de route. Un accident de car spectaculaire, impliquant de nombreux personnages, surtout des enfants, a bouleversé le cours de toutes les intrigues du feuilleton. Tous les personnages se sont retrouvés affectés et suspendus aux conséquences du drame. Pendant plusieurs épisodes, tout a tourné, et tourne encore, autour de cet événement. Au contraire, dans Plus belle la vie, elle continue, la vie, alors même que meurtres et drames touchent certains personnages. La comédie de mœurs et les sujets de société sont le lot quotidien des téléspectateurs du feuilleton de France 3. Plus belle la vie s’est ainsi fait une spécialité d’intégrer des éléments de l’actualité à son intrigue, comme les élections ou les faits divers, dernièrement l’effondrement d’immeubles à Marseille.

Des morts ou du drame

Demain nous appartient est désormais si bien installé dans le registre du tragique que certains fans regrettent à voix haute qu'il n'y ait pas plus de morts dans le feuilleton. Le casting de départ est ainsi sorti indemne des 300 premiers épisodes malgré de nombreux coups de feu, accidents et comas. Pendant ce temps-là, dans Plus belle la vie, les morts sont monnaie courante et ponctuent l’intrigue  au gré des départs de comédiens. Ainsi, dans le feuilleton de France 3, la mort n’est plus un enjeu, les meurtres, enfants cachés et intrigues policières tordues sont là pour permettre aux personnages de deviser lors de saynètes plaisantes.

Plus nerveux dans sa réalisation, Demain nous appartient a séduit des téléspectateurs de plus en plus fidèles. Médiamétrie a constaté une audience particulièrement stable du feuilleton de TF1 qui, par ailleurs, bénéficie à celle du JT de 20 heures. Au contraire, Un si grand soleil, sur France 2, voit ses audiences varier fortement en fonction du programme de prime-time.