Miss France 2019: Cette année, il n'y aura pas de scandale avec les cheveux des miss métisses

COIFFURE L'année dernière, Miss Martinique reprochait à Miss France de lui avoir lissé les cheveux, un débat dépassé cette année...

De notre envoyée spéciale à l'Ile Maurice, Claire Barrois

— 

Miss Saint Martin - Saint Barthelemy, Allisson Geoges, préparée par une coiffeuse.
Miss Saint Martin - Saint Barthelemy, Allisson Geoges, préparée par une coiffeuse. — Laurent VU/SIPA

Près de 50 % des candidates à Miss France 2019 sont métisses. Une situation inédite qui permet au concours d’être un bon reflet de la France d’aujourd’hui. Mais l’année dernière, Miss Martinique avait créé une polémique en expliquant avoir « demandé à garder mes cheveux naturels pour la coiffure, mais cela n’a pas été accepté. Je n’avais vraiment pas envie de les lisser parce que je sais que ce n’est pas une coiffure qui me va. » De quoi enflammer la toile. Mais on voit mal comment la situation pourrait se reproduire.

Emmanuelle Guerri, coiffeuse pour les miss depuis dix ans et cheffe coiffure durant le voyage des miss et sur le prime de cette année, estime que « plus les miss sont naturelles, plus elles sont jolies. Il ne faut pas les vieillir. On regarde aussi ce que ça rend en photo et en vidéo parce que parfois une coiffure qu’on ne remarque pas dans la réalité est surprenante et jolie à l’écran, et c’est ce qu’il leur faudra pour l’élection retransmise sur TF1 le 15 décembre. »

« Elles font ce qu’elles veulent »

Miss Pays de la Loire, Diane Le Roux, fait confiance à l’équipe artistique : « Je pars du principe que le coiffeur sait ce qui m’ira, et s’il veut me lisser les cheveux, il n’y a pas de problème. » Emmanuelle Guerri ne peut qu’approuver cette philosophie : « On fait attention à la morphologie, aux visages, etc. Parce que nous sommes visagistes. Elles font ce qu’elles veulent avec leur coiffure. C’est comme un rouge à lèvres, on peut vouloir un jour un rouge très rouge et le lendemain une teinte nude en fonction de son humeur. »

Miss Guyane, Laureline Decocq, est un peu hésitante sur la question. « Personnellement j’aimerais rester naturelle, mais je reste ouverte à tout pour montrer différentes facettes de ma tête, explique-t-elle. Je n’ai jamais lissé mes cheveux. Mais s’ils font ce choix, je découvrirai mon visage comme ça à ce moment-là. De toute façon il y a des coiffeuses spéciales pour nos types de cheveux. » Ce que confirme la responsable de la formation Saint Algue : « Depuis cinq ou six ans, on a une coiffeuse spécialisée en cheveux texturés. Ce type de cheveux nécessite des fers, des produits spéciaux. »

« Des tests de toutes les coiffures et sur toutes les filles »

« Nous dirigeons toutes les miss sur ce qui leur ira le mieux pour le soir du prime, mais il est possible de faire des tests de toutes les coiffures et sur toutes les filles avant », ajoute la coiffeuse, qui précise que, le jour de l’élection, les possibilités ne sont pas infinies : « Le soir du prime, sur le plateau, les spots dégagent de la chaleur et provoquent la transpiration du cuir chevelu. Ça peut un peu modifier la coiffure donc on regarde entre chaque prise et on fait des retouches. » Mais concrètement, un lissage trop serré sur cheveux texturés serait impossible à garder et reste donc de l’ordre de l’improbable.

Chaleur des éclairages ou non, les cheveux lisses ce ne sera pas pour Miss Limousin, Aude Destour. « Mes cheveux ne tiennent pas lisses. Et puis j’ai une petite tête et sur moi les cheveux lisses font un peu sandwich. Je préfère être naturelle. » Tout comme Miss Nord-Pas-de-Calais, Annabelle Varane qui « insiste pour garder [s]on afro. Je dis "volume volume" aux coiffeurs. Je suis la première métisse du Nord-Pas-de-Calais et je veux être reconnue pour ça. »

"Notre référence c'est Victoria Secret"

Miss Picardie, Assia Kerim, qui a les cheveux bouclés mais pas d’afro « adore changer de style de cheveux. Les coiffeurs sont aussi là pour nous conseiller », estime-t-elle, sagement. « Notre référence c’est Victoria Secret, explique Emmanuelle Guerri quand on demande l’inspiration des coiffures des miss. On cherche une belle matière, une belle texture brillante et élégante. Ni trop sophistiquée ni trop naturelle. » Et Miss Limousin de conclure sur son afro : « On est une bonne équipe de touffes cette année, je ne veux pas lâcher mes copines ! »