VIDEO. Suicide de Maggy Biskupski: Emu, Yann Moix évoque la policière dans «Les Terriens du samedi»

TELEVISION En septembre, Yann Moix tenait des propos anti-policiers sur C8 face à Maggy Biskupski. Cette policière s’est suicidée lundi. Ce samedi, l’écrivain a fait part de ses regrets…

F.R.

— 

Yann Moix, en juin 2018.
Yann Moix, en juin 2018. — Sarah ALCALAY/SIPA

« Dans les semaines qui vont venir, je ne vais pas pouvoir m’empêcher de penser à elle régulièrement. » Ce samedi, dans Les Terriens du samedi, Yann Moix a battu sa coulpe en début d’émission, en évoquant Maggy Biskupski, la présidente de l’association Mobilisation des policiers en colère (MPC), qui s'est suicidée lundi.

Fin septembre, sur le même plateau de C8 et en présence de deux membres des forces de l’ordre, dont Maggy Biskupski, l’écrivain avait déclaré : « Si vous venez dire ici que les policiers ont peur, vous savez bien que la faiblesse attise la haine : dire que vous chiez dans votre froc, alors que vous faites un métier qui devrait prendre cette peur en compte… » Yann Moix avait aussi accusé les policiers de se « victimiser à longueur d’émission de télévision ».

« Dans des moments comme ça, le silence et le respect l’emportent »

« C’est terrible, quand vous vous êtes invectivé avec quelqu’un, (…) et que vous apprenez qu’une personne que vous avez vue, réellement, en face de vous, si jeune, n’est plus là. Vous vous dites que la mort a toujours tort et pourtant elle a toujours le dernier mot », a déclaré, ému, Yann Moix ce samedi. Et de continuer : « Cette femme [Maggy Biskupski] est partie avec sa douleur, avec son mystère, avec sa peur, avec ses doutes et si elle était là aujourd’hui, peut-être que je parlerais plus longuement avec elle après le débat et que je ne partirai pas aussi rapidement que je l’ai fait la dernière fois. Dans des moments comme ça, le silence et le respect l’emportent. »

Les déclarations de Yann Moix sur les policiers avaient soulevé indignations et polémiques. Gérard Collomb, qui était alors encore ministre de l’Intérieur, avait annoncé qu’il y aurait bien un dépôt de plainte contre l’écrivain qui a, depuis, regretté publiquement ses propos « grossiers ».

Maggy Biskupski a été retrouvée morte lundi chez elle à Carrière-sous-Poissy (Yvelines). Selon les premiers éléments de l’enquête elle se serait suicidée avec son arme de service.