«L'Amour est dans le pré»: Pourquoi les célibataires sont si heureux de venir au bilan?

LETTRES Ça y est, «L'Amour est dans le pré» c'est fini, mais pour les agriculteurs qui n'ont pas trouvé l'âme sœur, c'est le début d'une nouvelle aventure...

Claire Barrois
— 
Les agriculteurs de la saison 13 de «L'Amour est dans le pré» autour de l'animatrice Karine Le Marchand.
Les agriculteurs de la saison 13 de «L'Amour est dans le pré» autour de l'animatrice Karine Le Marchand. — Cecile ROGUE/M6

C’est le jeu. Malheureusement, comme toutes les années, 100% des célibataires de L'Amour est dans le pré n’ont pas trouvé leur âme sœur. Mais pour eux, le bilan sonne l’heure de la revanche. En effet, lors de cette dernière réunion de tous les agriculteurs de la saison, ceux qui sont venus seuls repartent avec les lettres qu’ils n’ont pas pu consulter pendant l’émission. Et il y en a beaucoup.

Car, avant d’arriver entre les mains des agriculteurs, « tout le courrier est lu en amont par la production, qui fait un pré tri, explique la production. On enlève les lettres qui ne correspondent pas du tout à ce que souhaitent les agriculteurs. On cherche l’authenticité. » Mais d’autres raisons empêchent les lettres d’arriver à destination : Si leur auteur est séparé mais pas divorcé, ou qu’il cherche plus à participer à l’émission pour passer à la télé que pour chercher l’amour, par exemple.

Beaucoup d’espoir dans le courrier pas ouvert

« Emeric a lu 90 lettres, mais en a reçu beaucoup plus », explique la production. Au bilan, elle lui donne l’occasion de se rattraper. « Je suis venu avec deux grosses valises pour récupérer tout mon courrier aujourd’hui, explique le beau Breton. Je me suis planté avec mes prétendantes, mais ça n’est pas un échec. J’espère vraiment trouver la femme de ma vie dans le courrier qu’il me reste. » Une envie partagée par les autres agriculteurs célibataires.

« J’ai hâte de récupérer mon courrier, de me faire ma propre idée sur les hommes qui m’ont écrit sans passer par les filtres de la production. Je suis pleine d’espoir, s’enthousiasme Aurélia. L’émission a presque été une psychothérapie. Je me sens grandie, plus légère, ça fait du bien. » Et Aurélia n’est pas la seule à s’être libérée de quelques démons grâce à l’émission et à se sentir plus prête que jamais pour l’amour.

« Pour nous, ça ne fait que commencer »

Patrice confie être aussi « curieux de voir mon courrier. J’ai besoin de fermer un cycle avec la diffusion de l’émission. D’un côté, c’est fini pour moi, mais d’un autre, ça ne l’est pas. J’ai fait un bout de chemin. » Et s’il estime qu'« il n’y a pas le feu », il espère trouver l’amour dans les courriers restants, toujours sans brusquer les choses.

La production remarque que, cette année, « beaucoup ont focalisé sur une personne et ont donc pris des risques ». C’est-à-dire qu’en cas d’échec avec l’heureuse élue, il n’y avait rien (et surtout personne) à quoi se rattraper. « Je suis impatient de récupérer les courriers, que mon aventure passe à la télé pour que d’autres femmes me repèrent, espère Ricou. Ce n’est pas un échec, il n’y a eu que des belles choses, de belles rencontres. Pour nous, ça ne fait que commencer. »