VIDEO. Mort de Philippe Gildas: La carrière de l’animateur en trois fous rires marquants

SOUVENIRS Retour sur trois moments marquants de « Nulle part ailleurs », où Philippe Gildas a été le souffre-douleur du duo formé par Antoine Caunes et José Garcia…

L.B.

— 

Antoine de Caunes, Jango Edwards et José Garcia.
Antoine de Caunes, Jango Edwards et José Garcia. — Jeff Lanet/Canal+

Son rire a marqué la télévision française. Le journaliste Philippe Gildas est décédé dans la nuit de samedi à dimanche à l’âge de 82 ans, a annoncé l’animateur Antoine de Caunes, l’un de ses proches, à l’AFP. Animateur phare de Canal + dans les années 1990, il rejoint la chaîne cryptée peu après son lancement. Son émission Nulle part ailleurs, diffusée tous les soirs en clair de 1987 à 1997, reste l’une des plus emblématiques de Canal +. C’est notamment là que la bande d’humoristes des Nuls a fait ses débuts, mais aussi celle des Deschiens, les marionnettes des Guignols ou encore le Zapping.

Retour sur trois moments marquants de Philippe Gildas dans Nulle part ailleurs, où il a été, notamment, le souffre-douleur préféré du duo formé par Antoine Caunes et José Garcia. Les amateurs de l’émission se souviennent surtout des fous rires de Philippe Gildas.

Jango Edwards face à de Caunes-Garcia

En 1994, Nulle part ailleurs reçoit le clown burlesque Jango Edwards. Pour l’occasion Antoine de Caunes et José Garcia lui rendent hommage et se mettent à moitié nu pour imiter leur invité. Philippe Gildas voit le désastre arriver et décide de se protéger avec un sac-poubelle. Mais, il ne lui est d'aucun secours.

 

« You talking to me » ?

Face à Robert Denireux, la caricature made in José Garcia de Robert de Niro, Philippe Gildas n’est pas le seul à se prendre d’un fou rire. L'acteur américain Ray Liotta ne peut retenir ses larmes. L’acolyte de De Caunes, qui joue du comique de répétition : « You fuck my wife ? You’re fucking my fucking wife ? » (en référence à la scène culte de Raging Bull), provoque l’hilarité sur le plateau.

Ouin-Ouin

Difficile de ne pas rire devant Ouin-Ouin, dit « Pine d’huître », un boy-scout interprété par Antoine de Caunes. D’ailleurs Philippe Gildas est incapable de garder son sérieux devant son trublion grimé en souffre-douleur qui raconte son émotion devant un film de Zara Whites, qui a connu une courte mais remarquée carrière d’actrice pornographique. A revoir sans modération.