«ONPC» : Charles Consigny juge «puérile» la réaction de Muriel Robin, Marc-Olivier Fogiel répond et le traite de «perroquet»

TETE A CLASH Le chroniqueur de «On n’est pas couché» et l’actrice se sont affronté samedi soir sur le thème de la GPA…

B.C.

— 

Extrait du clash entre Muriel Robin et Charles Consigny dans «On n'est pas couché» le 20 octobre 2018
Extrait du clash entre Muriel Robin et Charles Consigny dans «On n'est pas couché» le 20 octobre 2018 — France 2

Le clash rebondit. Après la diffusion, samedi soir, dans On n’est pas couché, sur France 2, d’ une altercation entre Charles Consigny et Muriel Robin sur la question de la GPA, le chroniqueur a précisé les choses dans une interview au Figaro. Il affirme s’être largement documenté sur la question alors même que Marc-Olivier Fogiel, invité sur le plateau pour son livre sur ses filles nées par GPA, l’accusait de ne pas savoir de quoi il parle.

Sur la forme du débat, Charles Consigny a regretté l’agressivité de Muriel Robin, qui a pris la parole pour défendre le point de vue de Marc-Olivier Fogiel : « C’est puéril. Certaines personnalités de l’entertainment font désormais de la politique mais elles n’en acceptent pas les règles. Elles considèrent que leurs émotions, leur cas personnel, leurs amitiés sont plus importants qu’une réflexion argumentée et fondée juridiquement comme c’était nécessaire avec la GPA. »

Réponse du berger au perroquet

Sur Twitter, Marc-Olivier Fogiel a réagi à cette interview et a de nouveau accusé Charles Consigny de ne pas assez travailler ses dossiers : « Charles Consigny⁩ n’a rien appris de son échec de samedi. Il aurait pu s’opposer avec du travail et des arguments. Mais pour cela il aurait fallu travailler. En fait comme une vedette de téléréalité l’important c’est que l’on parle de lui… »

De son côté, Charles Consigny affirme « prendre toujours beaucoup de plaisir à faire cette émission » même s’il a bien failli quitter le plateau pendant l’enregistrement : « Ça m’est déjà arrivé une fois par le passé. À un moment, quand vous êtes interrompu sans cesse, vous vous dites "A quoi ça sert que je reste ici ?" Mais j’ai pu finalement dire l’essentiel de ce que j’avais à dire sur le sujet. »

A quoi Marc-Olivier Fogiel répond, par un conseil : « Quand je produisais des talk-shows je convoquais les petits Charles Consigny de l’époque et je leur disais "Bon, c’est bien de vouloir montrer ta tête à la télé mais rends toi compte que ce n’est pas un but en soi." Alors maintenant essaie de réfléchir au sujet au lieu d’être un perroquet et tu auras une chance d’exister par toi-même et pas malgré toi. »