«ONPC»: «Vaut mieux être un bobo qu'une grosse plaie», répond Philippe Rebbot à Charles Consigny

TELEVISION Ce n’est pas un « clash », ni une polémique que l’on retiendra du numéro d'« On n’est pas couché » diffusé dans la nuit de samedi à dimanche sur France 2, mais un bon mot sur les bobos qui n’a pas fait grand mal…

Fabien Randanne

— 

Philippe Rebbot et Romane Bohringer dans «On n'est pas couché», diffusé le 6 octobre 2018 sur France 2.
Philippe Rebbot et Romane Bohringer dans «On n'est pas couché», diffusé le 6 octobre 2018 sur France 2. — Capture d'écran France 2

Une réponse du tac au tacle. Samedi, dans On n’est pas couché, Charles Consigny a qualifié L’amour flou de « film militant pour la cause bobo ». Ce à quoi Philippe Rebbot, qui a coécrit le long-métrage avec Romane Bohringer, a répondu : « Vaut mieux être un petit bobo qu’une grosse plaie ».

« Je rigole, hein », a poursuivi l’acteur. Le chroniqueur du talk show de France 2 a concédé : « Peut-être d’ailleurs que vous n’êtes pas bobo, parce que bobo, c’est "bourgeois bohème", alors que [dans le film] c’est plutôt "bohème bohème".»

Prix du public à Angoulême

L’amour flou est inspiré de ce qu’a vécu le couple Rebbot – Bohringer, qui, après dix ans de vie commune, rompt et finit par s’installer dans un « sépartement », autrement dit, un appartement séparé par la chambre des enfants. Réalisé par Romane Bohringer, ce film a été récompensé au dernier Festival du film francophone d’Angoulême par... le Prix du public. La preuve qu’il a su séduire au-delà du cercle des bobos. Samedi, même Charles Consigny a fini par dire qu'il trouvait L'amour flou «charmant».