«Les Terriens du samedi»: Yann Moix revient une nouvelle fois sur ses propos sur les policiers

MISE AU POINT Une semaine après ses propos polémiques, le chroniqueur de Thierry Ardisson a tenu à clarifier de nouveau sa pensée…

C.W.

— 

L'écrivain Yann Moix.
L'écrivain Yann Moix. — IBO/SIPA

La dernière mise au point ? Dans Les Terriens du samedi, Yann Moix a tenu une nouvelle fois à revenir sur ses propos sur les policiers, une semaine après la polémique. Il y a quelques jours, le nouveau chroniqueur de Thierry Ardisson expliquait chez LCI « regretter » ses propos « grossiers ».

« Peut-être que j’ai voulu exprimer par la colère une impuissance »

« Ce que j’aurais dû dire la semaine dernière, c’est que la police est un phénomène et un monstre bicéphale et schizophrène, a déclaré Yann Moix samedi. D’un côté les conditions de travail – peut-être qu’on aurait dû le rappeler —, sont épouvantables, ils manquent de moyens, de soutiens, d’appuis et parfois de paroles politiques fermes et claires. Et il y a un autre piège dans lequel ils sont pris, c’est celui de certaines violences policières auxquelles j’ai été moi-même témoin et confronté. »

« Peut-être que j’ai voulu ce jour-là exprimer par la colère une impuissance et un message que je n’arrive pas à faire passer depuis des mois et des mois, poursuit-il. J’ai vu de mes yeux - indépendamment de tous les bons flics de France et ils sont nombreux - les tabassages et les gazages que j’ai vu faire subir à des jeunes migrants. C’est un traumatisme prégnant qui est resté chez moi, ça a peut-être déformé ma grille de lecture de la réalité générale. »