«Capital» sur M6: Après le bad buzz, le patron de Rentrée Discount porte plainte

POLEMIQUE Le comportement du patron d'entreprise a provoqué de nombreuses réactions sur les réseaux sociaux...

V. J.

— 

Extrait du magazine «Capital» du 26 août 2018 et d'un reportage au sein de l'entreprise Rentrée Discount
Extrait du magazine «Capital» du 26 août 2018 et d'un reportage au sein de l'entreprise Rentrée Discount — M6

C’est un passage remarqué qu’a fait Arnaud Laiter, patron du site spécialisé dans les fournitures Rentrée Discount, dans le dernier numéro de Capital dimanche, consacré à la rentrée scolaire. Dans un extrait du reportage, on le voit en effet prendre à partie un de ses employés, en fait un stagiaire, parce qu’il avait oublié de mettre une enveloppe dans son carton de livraison, pourtant pas encore fermé. Il avait alors glissé à son associé : « Celui qui est en rouge là-bas, lui il faut le dégager ». Le tout devant les caméras de M6.

Appels au boycott

Les réactions ne se sont pas fait attendre, et le soir même, les réseaux sociaux étaient inondés de messages de boycott de l’entreprise et d’insultes envers son patron. Rentrée Discount avait alors publié un communiqué accusant le montage de l’émission : « Le montage des images diffusées ne reflète absolument pas la réalité de la situation. (..) M. Laiter est encore sous le choc de ce montage ».

Le rédacteur en chef de Capital, Christophe Brulé, avait répondu dans Télé Loisirs : « La séquence en question est un plan séquence, il n’y a pas eu de montage, donc, ça s’est passé exactement comme ça. Nous n’avons absolument rien à nous reprocher. » Avant d’ajouter : « C’est un patron sous pression, qui doit faire en deux mois le chiffre d’affaires d’une année. Donc on peut comprendre que, parfois, cette pression s’exprime. »

Menaces de mort

Alors qu’une vidéo d’explications et d’excuses était attendue lundi, Rentrée Discount s’est rétractée au dernier moment car, selon le site jeanmarcmorandini.com, Arnaud Laiter a été la cible de menaces de mort « sur les réseaux sociaux, sur ses comptes personnels et une photo de sa fille de 19 ans a même été publiée ». Il aurait ainsi déposé plainte mardi pour les menaces à son encontre, et des appels qu’il aurait reçus.