«Ninja Warrior»: Iris Mittenaere a dû traverser bien des épreuves pour son baptême du feu à la télé

DIVERTISSEMENT Miss Univers remplace Sandrine Quétier, aux côtés de Denis Brogniart et Christophe Beaugrand…

Clio Weickert

— 

Iris Mittenaere présentera «Ninja Warrior» aux côtés de Christophe Beaugrand et Denis Brogniart.
Iris Mittenaere présentera «Ninja Warrior» aux côtés de Christophe Beaugrand et Denis Brogniart. — Laurent Vu/TF1
  • Iris Mittenaere remplace Sandrine Quétier à la présentation de « Ninja Warrior », aux côtés de Denis Brogniart et Christophe Beaugrand.
  • C’est le baptême du feu de l’ex miss France à la télé.
  • Quelles épreuves a-t-elle dû traverser pour s’imposer ?

Des podiums au parcours des héros. Ce vendredi à 21 heures sur TF1, les téléspectateurs auront le plaisir de retrouver Ninja Warrior, présenté par Denis Brogniart et Christophe Beaugrand. Cette troisième saison devrait réserver quelques surprises aux fans, une tripotée de gadins, mais surtout, une nouvelle de taille. Cette année, Iris Mittinaere, aka Miss Univers, remplacera Sandrine Quétier, partie voguer vers de nouvelles aventures. Miss France 2016 sera notamment chargée d’accueillir les candidats, et d’accompagner leur famille, témoins de leurs cascades.

Une première pour la jeune femme, qui en passant de l’interviewée à l’intervieweuse, entame ce soir une nouvelle carrière, à la télé. Et pour réussir son baptême du feu, tout comme les candidats, Iris Mittenaere a elle aussi dû franchir quelques obstacles.

« La tour de la terreur » (apprendre à parler)

« J’ai pris des cours pour poser ma voix, c’était le plus compliqué au départ, a expliqué la jeune femme lors d’une conférence de presse en juillet dernier. J’ai appris à parler en me bouchant les oreilles, pour savoir poser sa voix même si on n’arrive pas à s’entendre. On ne s’en rend pas forcément compte mais sur le plateau de Ninja Warrior il y a un bruit assez important, le public est tout le temps en train de crier et on ne s’entend pas du tout. »

« La poutre inversée » (bachoter ses fiches)

« Je me suis entraînée avec les fiches des candidats que j’apprenais par cœur, pour savoir qui était qui, et à prononcer les noms de famille aussi, précise Iris. On se trompe tellement souvent sur le mien que j’accorde une importance particulière aux noms de famille ! » On dit MittenAre d’ailleurs.

« La roue infernale » (s’imposer)

« J’étais à la fois content et dubitatif en apprenant la venue d’Iris parce que je me demandais comment elle allait s’en sortir, a confié Christophe Beaugrand. On s’est tout de suite rendu compte avec Denis qu’elle venait avec un vrai état d’esprit de bosseuse. Elle a été étudiante il n’y a pas si longtemps et c’est une fille très sérieuse, qui potasse, elle n’est pas arrivée les mains dans les poches. Honnêtement, sans donner de noms, il y en a beaucoup d’animateurs confirmés qui arrivent en disant "c’est facile". Là on a l’exemple de quelqu’un qui a bossé et qui a envie, parce qu’elle ne fait pas ça juste parce qu’on lui a proposé. Elle s’est rendu compte que c’était un vrai travail, un vrai métier, et elle a décidé de prendre les choses en main pour que ce soit bien fait. On a été agréablement surpris, même bluffé. »

« L’escalator » (se faire accepter du public)

« Franchement, je pensais que son apprentissage et son acclimatation seraient plus longs, reconnaît Denis Brogniart. Pour être animateur à TF1 notamment, dès l’instant où vous mettez une distance entre vous et le public vous êtes foutus. Cette émission est populaire. Mais la voir avec les candidats, la famille des candidats et même avec les chiens des candidats, aussi à l’aise ! » Pour le présentateur, Iris « est arrivée avec une très grande humilité. Quand on est miss Univers et que des gens vous disent en permanence "que tu es belle, fabuleuse, la meilleure"… A Ninja Warrior tu as beau etre la plus belle femme du monde, il fait moins de 10 degrés quand tu finis à 3 heures du mat le tournage, c’est compliqué… Pour moi c’est une belle révélation et c’est une belle personne. C’est une nana qui n’a pas pété les plombs, elle est normale. »

« Le rouleau compresseur » (ne pas se laisser submerger par ses émotions)

« Je suis hyper émotive, très sensible, et quand on est avec la famille des candidats, on sent toutes leurs émotions, explique l’ex miss. Ils sont dix autour de nous, quand ils sont hyper heureux on est hyper heureux, et des fois ils sont très émus, tristes, en pleurs et moi ça me fait pleurer. J’absorbe un peu toutes les émotions, et j’en ai vécu beaucoup pendant l’émission. C’est aussi ça la magie Ninja Warrior, j’étais à fond dedans. J’espère que les téléspectateurs vivront un peu ces émotions. »

« L’envol du papillon » (tirer un trait sur ses études ?)

« Je joue un peu au vieux con avec Iris car je l’incite à finir ses études de dentiste, reconnaît Denis Brogniart. Je lui ai dit, "Iris, tu fais ton un an et demi qu’il te reste en trois ans, tu deviens dentiste et tu ouvres un cabinet". Mon dentiste par exemple, il est aussi agent de personnalités et il travaille la moitié du temps comme dentiste. C’est un métier tellement aléatoire animateur… Elle ne me dit jamais ni oui ni non, je crois qu’elle ne sait pas encore parce qu’elle est dans cette espèce de tourbillon, et elle a envie de faire ce métier. »