Le CSA met en garde CNews après les propos polémiques de Dominique Besnehard

TELEVISION Le Conseil supérieur de l'audiovisuel (CSA) a mise en garde, mardi, la chaîne CNews après les propos tenus par l'agent des stars Dominique Besnehard sur la militante féministe Caroline de Haas...

Jeremy Vial

— 

Extrait de «C à vous» du 5 mars 2018, avec Dominique Besnehard en invité
Extrait de «C à vous» du 5 mars 2018, avec Dominique Besnehard en invité — Capture ecran France 5

« J’ai envie de la gifler. » Le Conseil supérieur de l’audiovisuel (CSA) a mentionné, mardi, à la chaîne d’informations CNews une mise en garde après les déclarations tenues par Dominique Besnehard, sur le plateau de Jean-Pierre Elkabbach, le 2 décembre dernier.

L’agent de star s’en était pris à la militante féministe Caroline de Haas. Cette dernière avait annoncé, dans la foulée, son intention de porter plainte contre Dominique Besnehard et le CSA avait directement été saisi.

Jean-Pierre Elkabbach avait qualifié de « boutade » la phrase de Dominique Besnehard

« Quand je vois certaines journalistes qui disent "un homme sur trois est un prédateur"… Caroline de Haas, moi, j’ai envie de la gifler », avait lâché Dominique Besnehard lors d’un entretien avec Jean-Pierre Elkabbach. Au lendemain de cette déclaration, interrogé par franceinfo, le journaliste de CNews avait qualifié de « boutade » la phrase de son invité.

Quelques jours après cette sortie, Dominique Besnehard était revenu sur ses propos sur le plateau de l’émission C à vous, sur France 5. « Quand je dis que j’ai envie de lui donner une claque, ça ne veut pas dire que je vais lui en donner une, avait-il assuré avant de poursuivre. Je n’ai pas envie de m’excuser, parce que moi, je voudrais qu’elle s’excuse quand elle dit qu’un homme sur trois est un prédateur. Voilà, je voudrais qu’elle s’excuse aussi. Elle réfute ? Mais moi aussi, je peux dire, comme ça, que c’est une parole de trop ! »

« Jean-Pierre Elkabbach a abondé dans le sens de l’invité »

Quelques mois après la séquence polémique, le CSA a communiqué, mardi, sa décision d’adresser une mise en garde à la chaîne d’informations en continu CNews. « Le conseil a considéré qu’il apparaissait excessif de conclure à une incitation à la violence à l’égard des femmes, l’invité ayant lui-même tempéré son propos, précise l’organisme qui contrôle l’audiovisuel. Il a cependant vivement regretté la réaction du journaliste. »

Le CSA dénonce également le comportement du journaliste Jean-Pierre Elkabbach, qui « n’a pas remis en perspective ces propos ambigus et, au contraire, a abondé dans le sens de l’invité ». « L’absence de modération de tels propos constitue un manquement à l’obligation de maîtrise de l’antenne », ajoute le gendarme de l’audiovisuel qui met en garde la chaîne « contre le renouvellement de manquement à son obligation ».

>> A lire aussi : «Fatiguée» après «une vague de haine», Caroline De Haas quitte les réseaux sociaux

>> A lire aussi : «De Haas, j’ai envie de la gifler »: Le CSA saisi d'une centaine de signalements

>> A lire aussi : VIDEO. Dominique Besnehard regrette ses propos sur Caroline de Haas, mais ne s'excuse pas

 

Mots-clés :