Yann Moix évoque son burn-out, sa relation amicale avec Christine Angot et Thierry Ardisson

CONFIDENCES L’ex-chroniqueur d'« On est pas couché » a révélé avoir failli devenir le nouveau juré de « La France a un incroyable talent »…

A.D.

— 

Yann Moix, en juin 2018, à Lille.
Yann Moix, en juin 2018, à Lille. — Sarah ALCALAY/SIPA

Alors qu’il vient de quitter son poste de chroniqueur dans On n’est pas couché, Yann Moix est revenu sur son année et les nouveaux projets qui l’attendent à la rentrée dans une interview accordée au Parisien.

« Mon corps m’a lâché et ma copine m’a quitté »

Yann Moix a expliqué avoir « vécu trois années extraordinaires » aux côtés de Laurent Ruquier. Il est revenu sur le tournage difficile de Re-Calais, son documentaire sur les migrants tourné à Calais pour Arte en juin 2017. Si au départ, il a confessé ne pas vouloir « faire ce film » mais a été « bouleversé et dépassé » parce qu’il avait vu.

« Je ne pouvais pas ne pas le faire. Les hommes politiques feignent de contrôler la situation de ce qui sera le sujet majeur du XXIe siècle. Quand Macron est venu à Calais, la ville a été nettoyée. Les migrants ne votent pas donc il s’en fiche. De toute façon, il est pro-migrant à l’ONU et très sécuritaire face aux anti-migrants. Les migrants ont bouleversé mon existence. » À tel point, que Yann Moix a fait un « burn-out ». « Mon corps m’a lâché et ma copine m’a quitté », confie-t-il.

Heureusement, l’écrivain a pu compter sur le soutien de sa collègue, Christine Angot. « Si vous avez un chagrin, Christine Angot arrête tout pour vous. Elle peut passer 2h30 à vous écouter et parler avec une intelligence inouïe. Ça m’est arrivé et il y a eu un avant et un après cette conversation », a-t-il expliqué.

« Je ne sais pas dire non à Thierry Ardisson »

Yann Moix sera chaque samedi dans l’émission Salut les Terriens sur C8 où il reviendra sur l’actualité marquante. « Je ne sais pas dire non à Thierry Ardisson. Il m’a invité dans ses émissions alors que j’étais peu connu. Je ne l’oublierai jamais. Depuis, il a été d’une fidélité totale. Je suis admiratif de ses émissions. Derrière la mise en scène soignée, il y a une grande densité. Et, comme Laurent Ruquier, il m’a promis une paix royale », a-t-il détaillé.

 

Le lauréat du Prix Renaudot a révélé qu’une autre chaîne le convoitait : « On m’a approché pour être le nouveau juré de La France a un incroyable talent. Mais ce n’est pas possible de travailler à la fois sur C8 et sur M6. Dommage. J’aurais adoré le faire ! Il faut savoir se détendre. On vit dans un monde où les intellectuels ne sont pas drôles et où les humoristes sont d’une pauvreté intellectuelle crasse. Modestement, je pense pouvoir faire les deux ».