«Audition secrète»: M6 lance un nouveau concours de chant plus authentique (en tout cas on y croit)

TALENT Ce mardi à 21h, M6 dégaine sa nouvelle émission pour découvrir de nouveaux talents de la chanson...

Claire Barrois

— 

Eric Antoine et David GInola, les présentateurs d'«Audition secrète», sur le plateau de l'émission.
Eric Antoine et David GInola, les présentateurs d'«Audition secrète», sur le plateau de l'émission. — Thomas PADILLA / M6
  • Ce mardi à 21h, M6 lance Audition Secrète.
  • Ce concours de chant un peu spécial piège des candidats qui ne souhaitaient pas participer à une émission télévisée.
  • Deux producteurs assistent au concours pour, à la clé, offrir un contrat à un ou plusieurs chanteurs dans leur maison de disques.

Enfin, les chaînes (en l’occurrence M6), lancent un peu de nouveauté ! Ce mardi à 21h, Audition secrète arrive sur nos écrans avec un concept inédit : trouver des chanteurs qui n’auraient pas eu le courage de passer un concours à la télévision. Si le concept de départ nous avait laissés un peu sceptique, la réalisation est mieux qu’escomptée. C’est-à-dire ? Ben, contre toute attente, on y croit à ces histoires.

La bande-annonce est spéciale : une personne amenée sur le lieu du plateau télé pour une raison lambda se retrouve, en cinq minutes, maquillée comme un camion volé (bah oui, c’est la télé), à chanter avec des musiciens qu’elle ne connaît pas, une chanson qu’elle maîtrise parfaitement. On veut bien croire au père Noël, mais à ça, non. En fait, c’est faux. La personne en question vient sur le plateau, accepte l’idée de chanter devant des spectateurs (et des téléspectateurs), et repart tranquillement se préparer avant de revenir faire sa prestation deux jours après. Ouf, ça devient crédible !

Castings sauvages, émotion et pas de compétition

La chaîne est d’ailleurs très fière de sa création qui permet à une maison de disques de partir à la recherche de talents « qui ont eu l’envie de devenir chanteurs, mais la vie en a décidé autrement ». Outre ces chanteurs au profil un peu particulier, l’émission tient plus de la Star Ac' ou de Popstars que de Nouvelle Star. Car le jury est composé de deux producteurs, Pascal Nègre et Julien Creuzard, qui, au-delà du talent, cherchent avant tout quelqu’un qui aura un succès commercial pour lancer leur nouvelle maison de disques. « Nous, on aura perdu du temps et du pognon s’ils ne vendent pas de disques. Alors que dans les talent shows, le jury se fout de l’après », résume Pascal Nègre.

« Le concept de l’émission se rapproche des castings sauvages au cinéma, poursuit le producteur, ancien juré de… la Star Ac'. On découvre d’abord des êtres humains : ce sont des proches qui croient tellement en une personne qu’ils l’inscrivent. C’est une vraie preuve d’amour de leur part, c’est très émouvant. » D’ailleurs, comme les chanteurs, les familles pensent venir pour un mini-concert et non pas pour une audition avec des professionnels du milieu. C’est donc après la première chanson que les choses sérieuses commencent.

Si le chanteur a fait une prestation suffisamment convaincante aux yeux (et surtout aux oreilles, haha) de Pascal Nègre et Julien Creuzard, les deux producteurs, qui étaient cachés dans une petite pièce avec un miroir sans tain, sortent de leur box pour proposer à l’artiste de travailler un peu et de continuer à passer des étapes de sélection pour savoir s’ils envisageraient de produire son album. Dans ce cas, c’est la grosse surprise pour la famille et le chanteur. Quand ça ne leur plaît pas, ils n’apparaissent pas et l’artiste s’en va après avoir fait ce pour quoi il était venu : chanter devant un public et à la télévision. Pas de déception à la clé, donc.

Vidéos, concerts ou concours, mais pas de télé

Pas de compétition au programme non plus, parce qu’au début de l’émission, chaque talent se croit unique. Et, mine de rien, ça change l’ambiance. Ce mardi, parmi les piégés, vous découvrirez Maud, une étudiante qui croit venir à un cours de yoga et a été piégée par son père. Elle a publié une vidéo dans laquelle elle faisait une reprise de Nekfeu partagée par le rappeur himself. Résultat, plus d’un million de vues et autant d’espoirs, vite déçus face aux méandres dans lesquels elles sont aussitôt tombées.

Fauve, 29 ans, a, selon ses amies, choisi « la stabilité financière plutôt que le rêve ». Mais ces dernières, qui l’ont emmenée pour un stage de pâtisserie, ont décidé que la chanteuse devait tenter sa chance. C’est pareil pour le père de Tatiana, 16 ans, qui ne se croit pas à la hauteur malgré sa participation à des concours de chant à Marseille. A chaque fois, le même suspense : le stratagème de l’émission, qui permet d’amener les candidats dans la pièce située sur le plateau et dont les murs tombent pour laisser place au plateau de télévision, le choix de la personne et… la chanson. L’émission commence bien et change vraiment, on a envie de suivre les aventures de ces chanteurs.

Mots-clés :