«The Island Célébrités»: Nos conseils à la production pour la saison 5 de l'émission de survie

EXPERTISE Parce qu'à «20 Minutes», on regarde les émissions avec attention, on a quelques idées à soumettre à la production de «The Island» pour cartonner l'année prochaine...

Claire Barrois

— 

Brahim Zaibat Amaury Leveaux, Louisy Joseph et Stomy Bugsy pendant leur aventure sur «The Island Célébrités».
Brahim Zaibat Amaury Leveaux, Louisy Joseph et Stomy Bugsy pendant leur aventure sur «The Island Célébrités». — Guillaume MIRAND/M6

On peut le dire, The Island fait partie de nos émissions chouchoutes : Koh-Lanta sans les épreuves d’immunité et les stratégies, c’est exactement le Koh-Lanta qu’on attendait. Bref, on aimait bien voir ces gens lambda s’essayer à la survie. Pour la quatrième saison, des célébrités étaient conviées pour renouveler le genre. Malheureusement, ça ne nous a pas trop convaincus. Alors que l’émission se termine ce mardi, on livre nos petits conseils pour une saison 5 détonante.

La maltraitance des animaux, on évite. Cette saison, une séquence a particulièrement ému les téléspectateurs de The Island Célébrités : La capture d’un caïman pour sa viande par les aventuriers (qui avaient fini par le relâcher). L’année prochaine, emmenez-les en Sologne et demandez à Mike Horn de leur donner des astuces pour trouver les bons coins à champignons, ça passera sûrement mieux.

Quitte à prendre des stars, prenez-en des actuelles. On le sait, recruter des stars pour des émissions de survie où elles s’exposent, ça n’est pas évident. Mais ce casting qui rassemblait Stomy Bugsy, Lââm, Louisy Joseph, Priscilla Betti et les sportifs Emilie Gomis, Gwendal Peizerat et Christian Califano, ça n’était pas sérieux. La popularité des premiers s’est éteinte environ en 2004 (l’année où le public que vous visez est né, en gros) et les seconds ne sont identifiés que par un public restreint. Mention à Camille Cerf et aux anciens de Dals (connus grâce à Dals uniquement, hein). Bref, si vous reprenez des célébrités l’année prochaine, tapez dans des chanteurs qu’on écoute encore ou des youtubeurs suivis, conseil d’amis.

Faisons un petit effort sur le langage. Franchement, les gros mots cinq fois par phrase, ça n’est pas possible. Il faudrait tenter de prendre des personnes (ou personnalités) qui s’expriment un peu mieux parce que là ça ne passe pas (surtout auprès des parents des ados que vous visez, cf ci-dessus).

Passez un bon coup de Baygon dans ce bazar. Même si c’était assez drôle de voir Lââm défigurée par les piqûres, en vrai c’était plutôt un rire de soulagement : "Ah elle prend cher, trop contente que ça ne soit pas moi." Mais si on pouvait éviter ça aux prochains en mettant un bon coup d’insecticide sur leur camp avant leur arrivée, ils vivraient mieux l’expérience, et nous aussi.