C8, BFMTV: Pour parler de Johnny et Laeticia Hallyday, les chaînes partent à la chasse aux «proches»

TELEVISION Alors que BFMTV s’est intéressé au couple formé par Johnny et Laeticia pendant 23 ans, C8 s’est exclusivement penché sur la vie de la veuve du rockeur…

Clio Weickert

— 

BFMTV et C8 se sont intéressés aux proches de Johnny et Laeticia Hallyday.
BFMTV et C8 se sont intéressés aux proches de Johnny et Laeticia Hallyday. — NEBINGER/SIPA

Plus de six mois après sa disparition, Johnny Hallyday est toujours parmi nous. A la télévision notamment, on ne compte plus les documentaires qui dissèquent et décortiquent la vie du rockeur, tentant de percer le mystère Hallyday. Cette semaine, deux chaînes ont une fois encore décidé de se pencher sur le Taulier, mais en se tournant cette fois-ci vers ses proches.

Lundi, BFMTV a diffusé Johnny-Laeticia : à la vie à la mort, une enquête retraçant l’histoire d’amour, glanant çà et là des témoignages côté épouse, et côté rockeur. Une émission qui a attiré les foules, puisque 1.3 millions de téléspectateurs se sont rassemblés devant la chaîne d’info en continu (l'enquête sera rediffusée sur la chaîne dimanche prochain à 13 heures, 19 heures et 21 heures). Ce mardi à 21h10, C8 diffusera quant à elle Laeticia, sa vie sans Johnny, où la réalisatrice Aurélia Livia Bloch Tabet s’intéresse à la dernière épouse de l’artiste. « Le portrait d’une femme, et non d’une polémique », explique la réalisatrice.

Mais dans le climat actuel de tensions, est-il possible de sortir de la polémique ? Alors que les deux clans Hallyday, Laeticia d’un côté, David et Laura de l’autre, se déchirent depuis des mois autour de l’héritage, se tourner vers les proches est-il la seule manière de s’approcher de Johnny ?

S’échapper de l’héritage

Pendant trois mois, Fabrice Babin et Philippe Dufreigne, les deux coréalisateurs de l’enquête diffusée sur BFMTV, se sont échinés à recueillir des témoignages de part et d’autre de la famille Hallyday. Leur angle d’attaque ? L’histoire d’amour de 23 ans entre Johnny et Laeticia. « On a voulu zoomer sur cette période pour prendre un peu de hauteur et sortir du débat permanent autour de l’héritage, explique Philippe Dufreigne. Nous voulions aller plus loin, faire ressortir autre chose et entrer dans les arcanes et les coulisses de la famille. » S’échapper de la polémique leur a alors permis d’approcher « le premier cercle » de proches des protagonistes : Hélène Darroze ou Sébastien Farran pour Laeticia Hallyday, Camille ou encore Melita Tosca du Plantier, des amies de Laura.

Du côté d’Aurélia Livia Bloch Tabet, la nécessité de s’écarter de l’affaire de l’héritage semble elle aussi s’être imposé à elle. « On traitait beaucoup du couple, de la polémique, mais est-ce qu’on s’est intéressé à la femme ? C’est comme si on regardait par le trou d’une autre serrure, précise-t-elle. Il ne s’agit pas de prendre parti mais de changer de point de vue sur les choses ».

« Un sujet touchy »

Si les deux projets ont pu être menés à terme, faire parler les proches de Johnny, de Laeticia, Laura et David n’a pas été très évident. En particulier pour Aurélia Livia Bloch Tabet, qui s’est concentrée sur Laeticia. « Ça a été compliqué, il fallait instaurer une véritable relation de confiance avec eux car elle s’en prend plein la figure. Il faut avoir des coucougnettes pour parler, c’est un sujet touchy », estime-t-elle.

 

Même constat du côté de Fabrice Babin. « Ça a pris beaucoup de temps entre la première prise de contact et leurs témoignages, révèle-t-il. Certains ont même parlé tardivement, à 15 jours seulement de la diffusion de cette enquête ». « Il y a effectivement une période de tensions, et chaque prise de parole semble pouvoir faire basculer la balance d’un côté ou d’un autre des clans, ajoute Philippe Dufreigne. Le processus a été long mais petit à petit les choses se sont déverrouillées, notre proposition d’enquête leur a semblé honnête et les gens ont accepté de parler ».

Racontés par les autres

Mais parler de quoi finalement ? De Johnny, de Laeticia, de Laura et de David, mais sous deux angles très différents finalement. Sous le point de vue de l’enquête côté BFMTV, « il n’a pas été question de prendre parti, mais de poser des faits, de faire le portrait de la situation », précise Fabrice Babin.

Un point de vue radicalement différent sur C8, où il est question d’intime. « C’est un regard bienveillant, reconnaît Aurélia Livia Bloch Tabet, mais je ne prends pas parti du tout. Je trouvais ça intéressant de connaître celle qui a eu une place prépondérante dans la vie de Johnny. On connaissait Laeticia sur papier glacé, alors qu’elle est bien plus complexe et intéressante. Et ici ce sont ses proches qui la racontent. »