VIDEO. «ONPC»: Yann Moix éreinte Diane Ducret et trouve «pitoyable» la solidarité féminine

TELEVISION Samedi, dans « On n’est pas couché » sur France 2, Yann Moix a été particulièrement acerbe envers le dernier livre de Diane Ducret, qu’il a fini par avouer ne pas avoir lu jusqu’au bout…

F.R.

— 

Yann Moix et Diane Ducret dans «On n'est pas couché» diffusé le 9 juin 2018 sur France 2.
Yann Moix et Diane Ducret dans «On n'est pas couché» diffusé le 9 juin 2018 sur France 2. — Capture d'écran France 2

« Je fais partie de ceux qui considèrent qu’entrer dans un livre est toujours plus facile quand l’écrivain est génial, que c’est un grand écrivain, que c’est un vrai écrivain. Vous n’êtes ni géniale, ni grande, ni vraie. C’est ça le problème que j’ai avec vous, tout sonne faux. » Dans le numéro d’On n’est pas couché diffusé dans la nuit de samedi à dimanche, Yann Moix n’a pas mâché ses mots envers Diane Ducret venue présenter son dernier livre La meilleure façon de marcher est celle du flamant rose (Flammarion).

Et le chroniqueur de s’interroger : « Est-ce qu’il faudrait [en tant que critique] infliger à la personne qui vous a infligé son livre la même chose ? C’est-à-dire est-ce qu’on doit, quand on parle d’un livre qu’on a lu, infliger la même correction à la personne qui nous a infligé la lecture de sa non-œuvre ? C’est un vrai problème. »

Des propos qui ont fait réagir l’actrice Marie Baumer, également présente sur le plateau de l’émission de France 2 : « Après ce speech, je vais lire le livre avec encore plus de plaisir. »

« On peut vivre les choses les plus épouvantables et rater un livre »

Il n’en fallait pas davantage pour que Yann Moix continue de passer ses nerfs : « S’il y a un truc que je trouve pitoyable dans la vie, c’est la solidarité féminine. Pourquoi est-ce qu’on devrait être solidaire ? (…) Que ce soit dans des combats graves, des moments violents de la société, je le conçois, mais pas que la solidarité féminine soit littéraire… »

« Je ne suis pas très sûre que vous soyez allé au bout [du livre] et que vous l’ayez lu », rétorque un peu plus tard Diane Ducret. « Je vous le confirme, je n’ai pas pu aller au bout, c’est illisible », a fini par avouer Yann Moix.

L’auteure a alors expliqué que son roman autobiographique « parle d’une jeune femme arrachée à ses parents et à son pays. D’une jeune femme qui va se battre contre le handicap, contre la violence masculine, et qui, justement, refuse toujours la victimisation et qui va réussir, par l’humour, à ne pas être une victime. »
Là encore, le chroniqueur n’a rien voulu entendre : « On peut vivre les choses les plus épouvantables et rater un livre. »

Diane Ducret, qui avait annoncé vendredi sur Twitter avoir été mal accueillie par Yann Moix dans On n’est pas couché a en revanche pu compter sur la solidarité des internautes. Qui n’était pas uniquement féminine.