«TPMP»: Matthieu Delormeau présente ses excuses à Lââm après l'avoir «humiliée»

PEOPLE Jeudi soir, Matthieu Delormeau a présenté ses excuses en direct  à la chanteuse Lââm, pour les propos qu'il avait tenu mercredi à son sujet...

Aristide Lacarrère

— 

Lââm, une âme en peine sur l'île?
Lââm, une âme en peine sur l'île? — Guillaume MIRAND/M6

« La plupart de ces célébrités ne feraient jamais cette émission dans ces conditions si leur carrière fonctionnait », avait déclaré le chroniqueur de Touche Pas à Mon Poste ! au sujet de l’émission The Island Célébrités mercredi aux côtés de Cyril Hanouna, en prenant pour cible deux candidats et particulier : Stomy Bugsy et la chanteuse Lââm. « Ils ne cartonnent plus, ils vivent de quoi ? Lââm l’a dit elle-même dans ses interviews, elle gagne 500 euros par mois… ». Cette dernière, qui s’est sentie « humiliée » par ces propos, avait tout de suite réagi en assenant à leur auteur une série de tweets, frôlant de près la vulgarité.

Excuses acceptées

Jeudi, l’ancien animateur d’NRJ12 est revenu sur ses propos dans l’émission phare de C8. « Je ne pourrais pas répondre avec la même vulgarité. Quand je lis ses tweets, je ne m’étonne qu’à moitié que sa carrière ait pris l’eau », a d’abord déclaré Matthieu Delormeau, avant de présenter ses excuses. « Je ne l’ai pas humiliée. Si sur la forme j’ai pu être maladroit, je m’en excuse auprès de Lââm. En revanche, sur le fond, je maintiens tout ce que j’ai dit. Aucun people ne me fera croire qu’il fait La Ferme célébrités ou The Island pour le dépassement de soi. Disons la vérité, c’est pour l’argent et retrouver un peu de gloire. En général, ceux qui le font n’ont souvent plus de carrière et plus d’argent. Ce n’est pas une honte. Cela me fait juste de la peine de les voir dedans. »

L’artiste de 46 ans n’a pas été insensible aux concessions de Matthieu Delormeau et l’a tout de suite fait savoir sur son compte Twitter : « Puisque tu m’as présenté tes excuses, je te présente les miennes aussi. Je suis désolé pour mes insultes ». La chanteuse justifie son emballement et parvient à faire des compromis : « Quand on me fait mal et qu’on m’humilie, c’est dur. Ce n’était pas le fond mais la forme qui était dure à avaler. »