Elles ont incarné les héroïnes de «Sex and The City» pendant 6 saisons: Sarah Jessica Parker, Kristin Davis, Cynthia Nixon and Kim Cattrall en 2001.
Elles ont incarné les héroïnes de «Sex and The City» pendant 6 saisons: Sarah Jessica Parker, Kristin Davis, Cynthia Nixon and Kim Cattrall en 2001. — VINCE BUCCI/AFP

VOUS TEMOIGNEZ

20 ans de «Sex and The City» : « Enfin une série où des femmes pouvaient parler de sexe »

Une série incontournable pour les internautes de 20 Minutes... 

20 ans, déjà. Il y a vingt ans jour pour jour, le premier épisode de Sex and the City sortait sur petit écran. Et oui, cela ne nous rajeunit pas. Pour la première fois, les téléspectatrices et les téléspectateurs pouvaient suivre les aventures d’une trentenaire célibataire et ses amies à New York.

Pour beaucoup de fans, même si la série a vieilli et que de nombreux dialogues et idées développés à l’époque apparaissent ringards voire sexistes et même racistes, impossible de départager une saison d’une autre. À leurs yeux, plusieurs facteurs expliquent son succès.

Fellation, cunnilingus et sexe anal…

Une internaute se remémore les « situations drôles et trash pour l’époque ». Dans Sex and the City, les femmes ne font pas que parler sexe autour d’un cocktail. Fellation, cunnilingus, anulingus, sexe anal… Un grand nombre de pratiques sexuelles sont montrées pour la première fois dans une série télé. « C’était une série libératrice », souligne une internaute. « Enfin une série où des femmes pouvaient parler de sexe ».

Sex and the City a ainsi contribué à lever le tabou autour des sex-toys et permis à des femmes (et des hommes) de ne plus ressentir de honte à mettre en œuvre certaines pratiques sexuelles encore réprouvées par le reste de la société. Rappelez-vous quand Charlotte devient accro à son vibromasseur en forme de lapin (qu’elle cache dans son ours en peluche) !

Des guests prestigieux

D’autres internautes ont particulièrement apprécié la sixième saison qui arrive à créer la surprise et faire le lien avec le reste de la série. Le moment préféré de William reste sans conteste la rencontre entre Carrie et Carole Bouquet. L’actrice française incarne en effet avec brio la figure de la Parisienne froide et acide en la personne de l’ex-femme d’Aleksandr Petrovsky, le petit ami russe de Carrie.

D’autres guests tout aussi prestigieux ont fait leur apparition au cours des six saisons. Citons pêle-mêle : la chanteuse Alanis Morissette, Bon Jovi, l’actrice Lucy Liu, Sarah Michelle Gellar… L’actrice connue pour son rôle de tueuse de vampire se transforme en chargée de production méchante et égocentrique le temps d’un épisode.

Des romances tumultueuses

Autre moment fort de la série, les romances « tumultueuses » vécues par les héroïnes. Si l’intrigue fait la part belle à l’histoire de Carrie et Mister Big qui a captivé et ému le public. D’ailleurs, le moment préféré de la série de Pénélope, c’est quand Mister Big vient à Paris retrouver Carrie. Le point d’orgue d’une relation en dents de scie faite de séparations et de retrouvailles pendant six saisons. Un passage magnifique sur fond de MC Solaar. So romantique, comme on ne dit pas en français…

Autre moment clef pour de nombreux internautes : la déclaration d’amour de Charlotte à Harry. Le petit homme « chauve » et bedonnant, pourtant loin de correspondre aux critères de lignage et de beauté établis par Charlotte arrive à prendre son cœur par sa gentillesse et sa générosité.

L’amitié, une valeur sûre

Au-delà de leurs péripéties amoureuses et sexuelles, c’est l’alchimie entre les personnages principaux de la série qui a marqué les internautes. Arrivées à New York pour trouver l’amour, nos héroïnes ont appris à faire des concessions et ont aussi accepté que l’amour parfait des contes de fées n’existait pas. Riches de leurs expériences, elles ont su triompher des épreuves de la vie tout en gardant ce qui leur est le plus précieux : l’amitié. Un joli happy end.

>> A lire aussi : Sarah Jessica Parker ne veut pas abandonner «Sex & the City 3»

>> A lire aussi : VIDEO. «Sex and the City» fête ses 20 ans: Comment Carrie Bradshaw est devenue infréquentable ?