Cyril Hanouna plombe les comptes de C8 avec son contrat à 50 millions d’euros par an

BILAN La chaîne du groupe Canal + a accumulé 75 millions d’euros de perte en 2017…

B.Ch.
— 
Cyril Hanouna en 2016 dans l'émission Le divan
Cyril Hanouna en 2016 dans l'émission Le divan — Dominique Jacovides/ Bestimage

Le fer de lance de C8 est-il aussi celui qui a percé son panier ? BFM Business détaille les pertes colossales subies par la chaîne du groupe Canal + en 2017 et les met en relation avec l’application du contrat que Cyril Hanouna a signé en 2016 avec C8 via sa société de production.

H20 doit fournir pour 50 millions d’euros de programmes à C8 par an selon ce contrat. Outre Touche pas à mon poste, la société de Cyril Hanouna a donc livré, entre autres, C que de la télé, Strike, Ici c’est Lemoine, Il en pense quoi Camille, L’œuf ou la poule, Derrière le poste

L’homophobie ne paye pas

TPMP est un succès, avec des audiences 2017 stables et des recettes publicitaires importantes. Elle rapporte de l’argent à C8 puisqu’un an d’émissions sont facturées 18 millions d’euros et en rapportent environ 60, toujours selon BFM Business. En revanche, les autres émissions produites par H20 pour C8 ont connu des succès mitigés. Conséquence : C8 a perdu 75 millions d’euros en 2017.

Avec le contrat qui la lie à Cyril Hanouna, la chaîne a augmenté de 46 % ses dépenses pour les programmes. Par ailleurs, les recettes de C8 ont plongé à cause d’une baisse d’audience globale en 2017, et à cause… des dérapages de Cyril Hanouna. Le canular homophobe diffusé en mai 2017 a fait fuir de nombreux annonceurs, puis a entraîné une sanction de la chaîne par le Conseil supérieur de l’audiovisuel, qui prenait en compte d’autres dérapages de l’animateur. La suspension de la publicité pendant trois semaines aurait coûté 9,5 millions d’euros à C8 selon ses propres estimations, là où le CSA parle d’un manque à gagner de 1,5 million.